Plon

AUCLAIR Marcelle – Connaissance de l’amour – Editions Plon

Réf: r-pmaca
10,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Critiques 
 
   On a dit que la Poésie était l’expression des suprêmes moments de bonheur de l’âme humaine. Ce qu’il y a de certain, c’est que les chapitres qui allaient constituer ce livre étaient, par eux-mêmes, des moments heureux, même ceux qui évoquaient des douleurs passées.
   Nous savons tous que « les fruits de l’adversité sont doux ». Cela dépend des âmes. Mais y a aussi l’école du bonheur, dont les fruits ne sont pas forcément amers. En lisant ces pages dactylographiées d’après le brouillon primitif, je ne pouvais m’empêcher de constater qu’il est parfois avantageux, au point de vue littéraire, d’avoir été une enfant gâtée et de pouvoir dire, comme notre compatriote (celui de Marcelle Auclair et le mien) Théodore de Banville :
   « Et je n’ai jamais plus filé
   « Qu’un lis au bord des eaux courantes ;
   et je ne pouvais m’empêcher de goûter, une fois de plus, le charme des choses que produit l’esprit quand les mots « travail » et « plaisir » sont pour lui synonymes.
   Valéry Larbaud, à Queluz, février 1926, à propos de son premier roman « Changer d’Etoile »
 
Table des matières 
 
   Jeunes filles : Il y a amour et amour L’amour qu’il faut oser appeler physique L’amour volé L’amour fou L’amour méconnu L'âge du mariage Ce que pensent de l’âge du mariage… L’amoureux aux tempes grises Vivez en adulte et épousez un adulte Garçons et filles ont la parole Ce que les filles pensent des garçons Auto-portrait de l’oie blanche, à l’aurore de l’ère cosmique En cette même ère cosmique, le « Béjaune » et sa famille éplorée Questions de langage… ou « Le savoir aimer » des jeunes générations (de A à W) Note Voici ce que les jeunes et leurs parents ont pensé de cette enquête sur les filles et les garçons     Jeunes femmes : « Puisque nous sommes mariés… faut nous aimer » S’accorder Le contrôle des naissances « … Faut nous aimer » Gardez-le bien vivant De la politesse et du respect mutuel De quelques écueils qui n’ont l’air de rien Un faux écueil : la belle-mère Des lettres et du téléphone De la confiance D’amour et d’eau fraîche Des finances et de l’administration La femme qui travaille Le cap des tempêtes De la jalousie Feu rouge ou feu vert ?

Editions Plon, année 1960, état général moyen, couverture souple, couverture et tranche un peu marqués, dos avec déchirures et perforation dues à l’humidité n’affectant pas l’intérieur du livre, tranches des pages et intérieur jaunis, livre d’occasion broché format de 14x20,3 cm, 304 pages.



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser