Hachette

BONZON Paul-Jacques – Vol au cirque

Réf: j-hbrpjbvc
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Illustrations de Jacques FROMONT

Extrait

1/   Bichette bâilla, s’étira, ouvrit les yeux et fut éblouie par le soleil qui passait à travers les persiennes.

   « Dommage que nous n’allions pas à la mer dès le début des vacances comme l’an dernier, se dit-elle ; il doit faire bon, ce matin sur la plage de Carteville. »

   Mais aussitôt elle se raisonna :

   « Bien sûr, papa devait changer son auto ; il avait besoin d’une autre voiture pour son travail, puisque l’ancienne le laissait tout le temps en panne. Il a bien fait de donner en location, pour juillet, l’ancienne maison de grand-mère. Cela l’aidera à finir de payer la voiture… et puis, rien n’est perdu. Nous passerons tout le mois d’août en Normandie, et une partie de septembre. »

   Consolée, elle s’étira de nouveau, rejeta ses couvertures, se dressa sur son lit et se mit à sauter jusqu’à ce que les ressorts du sommier (ah ! les malheureux ressorts !) l’envoient près du plafond. Puis, elle retomba sur le plancher, s’habilla prestement et passa dans la cuisine.

   « Vivent les vacances !... Bonjours, maman !... Quelle heure est-il ?

   - Neuf heures et demie.

   - Si tard !... et Marco ?

   - Chut ! Ne le dérange pas. Il dort encore, lui. En vacances c’est permis. »

 

2/   Penchés à la fenêtre de la cuisine, Marco, Bichette et les deux cousins surveillaient les roulottes du cirque, en bas, dans le jardin public.

   « On n’aperçoit pas Pipo, s’inquiéta Bichette ; il a peut-être oublié.

   - Puisque, tout à l’heure encore, il a promis de venir, répondit Marco. Il est sûrement occupé. Attendons. »

   La veille, tous quatre avaient tellement été emballés par le sketch extraordinaire de Pipo avec son ours qu’à la fin du spectacle ils s’étaient précipités vers le jeune Italien pour le remercier de les avoir tant amusés. Alors, au comble de l’enthousiasme, Bichette l’avait invité à déjeuner au gratte-ciel, le lendemain. Tout d’abord, Pipo avait refusé ; il n’osait pas. Mais Bichette avait bien su s’y prendre, disant qu’il s croirait revenu chez lui, en Italie, puisqu’elle ressemblait à sa sœur, Pipo avait fini par accepter.

   Là-dessus, vers minuit, ils étaient remontés chez eux, sans bruit, pour se coucher… mais pas pour s’endormir aussi vite… Bichette surtout était trop excitée… Un peu inquiète aussi, à cause de cette invitation qu’elle avait prise sous son bonnet. Qu’allait-il dire à sa mère, le lendemain, en apprenant qu’elle allait recevoir une sorte de bohémien ? Pourtant, Pipo, cela se voyait, n’était pas un bohémien, mais Mme Paillot, elle, ne le croirait pas.

 

3/   Résumé

   Une nuit, pendant la représentation d’un cirque dans le jardin public e Colombelle, un ours disparaît. Cet ours appartient au petit Italien Pipo, qui l’a admirablement dressé. Babou s’est-il échappé de la ménagerie ? A-t-il été volé ?

   Pour Pipo, c’est la catastrophe ! Mais la famille HLM est là. Les quatre inséparables cousins ont assisté à la représentation et ils ont remarqué l’attitude bizarre d’un homme qui semblait s’intéresser particulièrement au numéro de l’ours savant.

   Et c’est le début d’une difficile mais passionnante enquête où le sympathique Zanzibar, un colosse de couleur, aura son rôle à jouer.

 

Descriptif

Editions Hachette Bibliothèque Rose année 1973, état général assez bon, couverture rigide, tranche et dos un peu marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion relié format poche de 12,5x17,2 cm, 190 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser