Le livre de poche

BUCK Pearl – La fleur cachée

Réf: re-ldp5120
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « The hidden flower » Pearl Buck, 1952

Traduit de l’anglais par Lola TRANEC

Extrait

1/   Réconforté par la cérémonie du thé, le docteur Sakai partageait le silence méditatif des autres invités. Rares étaient les familles qui accordaient à ce rite tout son sens spirituel. Le docteur Sakai se considérait comme un amateur, car en Californie, dans la maison de son enfance, la maison de thé n’existait pas. Ses parents, déjà débordés par leur travail et par leur adaptation à un pays nouveau, n’avaient certes pas le temps d’enseigner les vieilles coutumes à leurs enfants. Le docteur Sakai, devenu le médecin et l’ami de la famille Matsui, avait confessé en toute humilité au vieux monsieur qu’il revenait dans son pays en étranger et qu’il lui fallait apprendre à vivre en Japonais.

   « Je n’ai rien oublié, expliquait le docteur Sakai, car toute ma vie, je me suis documenté sur le Japon, de sorte que, le jour où je fus obligé de choisir, je n’hésitai pas à rentrer au pays. Cependant, je m’aperçois qu’il me reste beaucoup à apprendre.

   - Vous avez du cœur, le reste s’acquiert par la volonté », répliqua M. Matsui.

   Il n’avait jamais quitté le Japon et il accueillait avec curiosité ce médecin à l’expression plutôt sévère, à la haute taille et qui, malgré tous ses efforts pour devenir un vrai Japonais, resterait américain sans le savoir.

   Cet après-midi-là, M. Matsui remarqua l’excès de zèle que le docteur Sakai portait à la cérémonie du thé. Le vieil homme se garda bien de dire que l’esprit de méditation ne vient pas sur commande ; pour aiguiller la conversation sur des sujets anodins, il tira d’un écrin capitonné de soie son trésor le plus précieux : un bol à thé.

   « Un de mes amis maintenant décédé, maître du Cha-no-Yu, dit-il buvait toujours dans ce bol. A sa mort il m’en fit don, car son fils unique refusait de s’initier au rite. »

 

2/   Résumé

   Depuis cinq ans qu’ils sont revenus à Kyoto, le docteur Sakai s’attache à remettre en honneur chez lui les anciennes coutumes du Japon, mais sa femme et sa fille Josui regrettent l’Amérique. Pour Josui, née et élevée en Californie jusqu’à sa quinzième année, c’est encore sa patrie.

   Quand, attiré par sa beauté, le lieutenant Allen Kennedy cherche à la fréquenter, elle s’éprend de lui aussitôt. Quand il demande à l’épouser, elle accepte malgré l’opposition de son père. Pour ne pas la perdre, le docteur Sakai cède, mais il est convaincu qu’Allen, obligé de rentrer d’urgence aux Etats-Unis, ne fera jamais venir Josui, que leur union célébrée selon le rite bouddhiste ne sera jamais légalisé.

   En allant rejoindre Allen, Josui pense que puisqu’il s’est trompé sur le premier point il se trompe aussi sur le second, que les choses ont changé depuis la jeunesse du docteur Sakai : elle ne se doute pas des réactions suscitées par leur mariage dans la belle demeure des Kennedy, en Virginie.

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 5120 année 1978 ISBN 2253019763, état général assez bon, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 320 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser