Fleuve Noir

CARTER James – La flicologie dans un boudoir

Réf: pt-fnsp1127
1,20 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extraits

1/   Benjamin Kline se sentait si différent de son père qu’il avait fini par se persuader d’une infidélité de sa mère… Mais, comme il avait dix ans à peine quand celle-ci était morte d’une leucémie, il n’avait jamais pu éclaircir formellement ce point d’histoire.

   Oui, en vérité, et sur tous les points, qu’avait-il de commun avec Stephen Kline ?

   Sur le plan physique, en particulier, aucune ressemblance, même vague ! Stephen Kline était un colosse râblé, au masque rude, vulgaire, criblé de taches de rousseur, avec des mains calleuses et larges comme des battoirs. Ses cheveux crépus, d’autre part, avaient la couleur des épis de maïs avant la moisson. Benjamin, lui était grand, beaucoup plus grand que son père, mais d’une carrure plus frêle, mince, presque maigre, dégingandé, avec un côté liane. Sujet de fastidieuses discussions, sa chevelure – « une tignasse de gonzesse », d’après l’auteur de ses jours, ou présumé tel ! – était blonde, d’un blond presque blanc, comme ses sourcils, ses cils et la barbe légère qu’il était fier d’arborer depuis un an environ. Avec ses yeux verts, d’un vert très pâle, son nez un peu trop long mais harmonieux tout de même, sa bouche pleine, cernée de deux rides, comme deux parenthèses, qui lui donnaient une expression perpétuellement souriante, son visage avait une pureté presque féminine. Le portrait craché de sa mère, aristocratique et si mélancolique sur cette photographie jaunie que Benjamin conservait, toujours pieusement exposée dans sa chambre…

   Il n’y avait qu’à regarder Stephen Kline, puis cette photographie, pour comprendre : sa mère avait dû s’abandonner à une romantique passion avec un autre homme avant de se résigner à vivre… et à mourir si vite dans le cadre étriqué de ce pavillon de Lawrenceburg, semblable à tous les pavillons de cette cité ouvrière, proche des carrières de phosphate où Stephen Kline travaillait en qualité de contremaitre.

   Pure hypothèse, bien sûr, qui comblait sa vanité naïve et expliquait son manque d’atomes crochus, sinon son aversion, pour son père officiel. Benjamin avait tellement d’imagination que, cette magnifique histoire d’amour, il l’enrichissait, au gré de sa fantaisie, de variantes et de péripéties délirantes. Il en comptait bien douze versions, les unes plus sensationnelles que les autres.

 

2/   A Clarksville, dans un self-service, Léopi se régala d’une demi poulet grillé au citron et de Pecan Pie. Le danger ne lui coupait pas l’appétit et son bel optimisme reprenait le dessus.

   La mort de Samuel Hoastman avait quelque chose de tellement abstrait !

   La dernière bouchée de tourte savourée, elle prit l’autobus pour gagner les faubourgs de la ville, jusqu’à la grande route rectiligne, cernée de plantations de tabac…

   Après un quart d’heure d’attente, seulement, une camionnette s’arrêta devant elle. L’arrière de cette camionnette ressemblait à une grande cage qui renfermait un splendide étalon, transporté, ainsi, dans un haras entre Frankfort et Covington, au nord du Kentucky.

   Elle prit place à l’avant, à côté d’un vieux bonhomme, déguisé en cow-boy, aussi bavard lui, que le conducteur était laconique, un Noir vêtu de la même manière que le vieux, comme pour jouer dans un western.

   Enchanté d’avoir trouvé une auditrice attentive et ne connaissant aucune des histoires qu’il devait rabâcher tout le temps, le vieux bonhomme, un peu soûlant, parlait à perdre haleine… et, soulagée de ne plus s‘entendre, en fin de parcours, Léopi se retrouva au crépuscule, toute seule, en rase campagne, agitant son pouce frénétiquement, à chaque voiture qui passait…

   Elle laissa tomber son bras, découragée, à la vue de la Dodge qui cahotait poussivement dans sa direction. C’était déjà un pur miracle que cette antiquité puisse transporter l’unique passager, qu’elle devinait à travers le parebrise poussiéreux !

   La guimbarde, pourtant, stoppa devant elle dans un effroyable grincement de freins. Le conducteur s’évertua non sans peine, à ouvrir la portière de son côté, mais il y parvint ! Léopi eut un regard de commisération pour la malheureuse portière qui oscillait, ne tenant plus qu’à un gond de ferraille :

   - Où allez-vous ?

   - A New York, figurez-vous ! répondit Léopi pour la bonne règle.

   - Ça tombe à pic ! J’y vais aussi ! Dépêchez-vous de monter ou je vais caler !

 

Descriptif

Editions Fleuve Noir Spécial police 1127 année 1974, état général correct, couverture souple tranche et dos moyennement marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,7 cm, 256 pages.



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser