Pocket/Presses Pocket

CASH SPELLMAN Cathy – Dans les griffes du diable

Réf: fh-pt9149
2,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Bless the child » Cathy Cash Spellman, 1993.

Traduit de l’américain par Claire Beauvillard

Extrait 1

   Maggie sourit.

   - Ma mère disait toujours qu’une tasse de thé guérit un Irlandais de tous les maux.

   - Je suis certaine qu’elle avait raison. Sa valeur thérapeutique est probablement inscrite dans votre patrimoine génétique à présent.

   Maggie se détendit un peu. Cette femme était tout à fait charmante. Elle versa deux tasses d’un thé fumant et noir, lui proposa de la crème et du sucre avec le savoir-faire d’une douairière, puis se cala dans son fauteuil.

   - Maintenant videz votre sac ! Pourquoi cet intérêt pour la magie noire ? Etes-vous en quête de quelque chose ? Ou bien courez-vous simplement après le grand frisson que recherche le commun des mortels dans le satanisme ?

   Maggie ne put s’empêcher de rire.

   - En fait, c’est une histoire bizarre, folle du début à la fin. Ma petite-fille se trouve dans une situation étrange et dangereuse. On m’a suggéré que tout cela n’était pas sans liens avec le satanisme. Alors j’ai pensé qu’il valait mieux que je me renseigne sur mon adversaire. Avant ce jour, je croyais que c’était un sujet pour ces torchons auxquels on jette un coup d’œil en faisant la queue au supermarché ! A présent j’ai vraiment très peur.

   - Je vois, dit Ellie. Si vous voulez un conseil utile, donnez-moi quelques détails. C’est un sujet que je maîtrise bien.

   Maggie hésita, puis se jeta à l’eau. Elle se trompait rarement sur les gens et puis, cela l’aiderait d’en parler à quelqu’un de compétent.

   Ellie l’écouta avec attention.

   - C’est bien que vous m’ayez dit tout cela, Maggie, fit-elle avec une grande gravité. Le satanisme n’est pas une chose dont il faille se mêler. C’est beaucoup plus important et beaucoup mieux organisé que vous ne l’imaginez. La magie noire ou blanche, peut constituer une force extrêmement puissante, une force que vous devez absolument connaître si vous avez l’intention de lutter contre elle. Croyez-moi, je sais beaucoup de choses dans ce domaine et je ne les ai pas seulement apprises dans cette toute petite vie étroite qui est la mienne. Un magicien noir de très haut niveau, disons un maître du Temple ou, le Ciel nous préserve, un Ipsissimus, pourrait vous attaquer sur le plan astral pendant votre sommeil. Il pourrait aussi faire converger sur vous toutes les énergies négatives d’une assemblée d’adeptes. Même s’il ne vous tuait pas, ce qu’il pourrait faire à coup sûr, vous seriez folle à lier. Des milliers de gens se retrouvent dans des asiles d’aliénés pour la bonne et simple raison qu’ils ont déplu, sciemment ou non, à un magicien noir.

 

Extrait 2

   Ellie s’assit en tailleur sur le sol que le père Peter faisait les cent pas dans la bibliothèque. Les yeux rougis, Maggie se tenait sur un coin du divan. Elle venait de terminer son récit.

   - Ce n’est pas votre faute, Mags, votre système de protection n’était pas approprié, dit Ellie avec compassion. Vous avez fait ce que vous pouviez. Vous ne possédiez pas le savoir conscient nécessaire et vous ne disposiez pas des bons instruments. C’est déjà un miracle que vous ayez tenu cette chose en respect ! Ils ont dû vous envoyez une manifestation saiitii, et il est extrêmement difficile d’y résister même si l’on a de l’expérience.

   Ellie tourna les yeux vers Peter.

   - On peut considérer cela comme un envoûtement. C’est assez redoutable, même pour quelqu’un de bien entraîné. Maggie a dû puiser dans une sorte de savoir résiduel pour faire ce pentagramme, sinon il l’aurait tuée.

   Le père Peter acquiesça.

   - En Afrique et en Amérique du Sud, j’ai assisté à des agressions démoniaques semblables, intervint-il. Vous n’avez rien à vous reprochez, Maggie. Vous êtes confrontée à un ennemi puissant.

   - Eric a fait appel à un élémental infernal pour vous harceler, Mags, lui expliqua Ellie. Et comme il y avait des failles dans votre système de défense, il vous a probablement hypnotisée quand vous étiez exténuée et il a enlevé Cody d’une manière ou d’une autre. Je suppose que, pour établir des liens, Ghania a du sang, des cheveux et des ongles de l’enfant. Ils l’ont sans doute incitée à renverser les tasses d’eau bénite et à anéantir toute la force et l’énergie protectrice que vous conférait le pentagramme… Je parie que ces salauds-là l’attendaient à la fenêtre.

 

Descriptif

Editions Pocket Terreur 9149 année 1995 ISBN 2266066692, état général correct, couverture souple, tranche et dos moyennement marqués et légèrement passés, intérieur assez frais, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 608 pages   



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser