Gallimard

COOK Robin – On ne meurt que deux fois

Réf: pt-gsn1919
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « He died with his eyes open »

Traduit de l’anglais par Jean-Bernard PIAT

Extrait

1/   Je rendis visite au chirurgien de la police qui avait examiné le corps à l’arrivée et lui demandai :

   - De quoi est-il mort ?

   - De tout, répondit-il d’un ton las.

   Lorsque je posai la même question au médecin légiste, il me dit :

   - Trouvez-moi de quoi il n’est pas mort, moi, je n’en sais rien.

   - Comment ça, vous n’en savez rien ? Vous êtes médecin, vous êtes censé savoir.

   - Les blessures se sont succédé tellement vite qu’il est difficile de dire quelle a été la première. Pas impossible, seulement je n’ai pas encore fini. Mais je peux vous dire qu’ils lui ont cassé les bras et la jambe en premier, les doigts aussi, et que le coup de grâce, ç’a été le coup porté au lobe frontal avec quelque chose comme une masse de carrier d’un kilo.

   - Je me demande comment il a pu s’attirer une telle haine, dis-je.

   - Ne me posez pas de questions de ce genre, dit le médecin. Je suis encore très jeune et je n’ai guère de connaissance des mobiles dégueulasses des gens. J’espère que ce ne sera jamais le cas. De toute façon ce n’est pas mon boulot, ajouta-t-il. Je détermine seulement l’heure et la cause de la mort et je ne suis pas flic, je travaille pour eux c’est tout. (Nous étions à la morgue. Il laissa choir une poignée d’instruments froids et sanglants dans un bac de stérilisation. Il jeta un coup d’œil sur la figure bleue de Staniland tandis que son assistant le remettait au frigo.) Peut-être qu’il en savait trop, qu’il était spécialisé dans un certain domaine, comme qui dirait.

   - Et puis qu’il s’est mis à parler dans son sommeil, ajouta l’assistant en claquant la porte du frigo.

   - Trouve-moi le carrier, Watson, dit le médecin en ricanant. Trouve-moi la masse, hein ? Moi de mon côté je vais m’occuper des cheveux et du groupe sanguin.

   Il me mit en rogne.

   - Imaginez que vous avez un jour une petite amie de trop, docteur, dis-je, et que l’amant jaloux vous tabasse à mort. Ou bien, pas une petite amie. Un petit copain.

   - Dites donc, j’espère que vous n’insinuez pas…

   - Et imaginez-vous, la police, en train d’imiter Sherlock Holmes, penchée sur vos restes…, moi et votre assistant, là, avec toute la sagesse du monde sur sa figure et le mégot éteint au bec.

 

2/   Résumé

   Ce vieux raté, assassiné comme un clochard dans un faubourg de Londres, et qui avait raconté sa vie triste et passionnée sur des cassettes, pourquoi me fascinait-il tellement ? Pourquoi avais-je l’impression qu’il connaissait la réponse à mes propres questions, à moi pauvre imbécile de flic sans ambition ? Etions-nous compagnons de misère, dans notre mal d’amour, dans notre mal de vivre ?

 

Descriptif

Editions Gallimard Série Noire 1919 année 1983 ISBN 2070489191, état général assez bon, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, pages un peu jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11x18 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser