Le Seuil

DO-DINH Pierre - Confucius et l’humanisme chinois

Réf: es-lsms14
2,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Livre richement illustré de photographies, documents, croquis et esquisses.
 
Extrait de l’Humanité de l’Homme
 
   Les confucéens, sinon Confucius, ont établi une liste des obligations morales :
   - Jen (humanité parfaite)
   - Yi (équité)
   - Li (étiquette, rite)
   - Tché (perspicacité, intelligence)
   - Sin (loyauté, fidélité à la parole donnée)
   Ordre logique ? Probablement non. Peut-être un ordre mnémotechnique, commandé par l’eurythmie des tons (de la langue chinoise). On pense un peu à la liste des vertus théologales. Quelquefois, l’énumération ne comprend que quatre termes. On les faits correspondre alors à quatre « catégories » du Y king : le deuxième terme, par exemple, si difficile à définir et à traduire, correspond à l’idée d’une répartition des biens, le troisième à une idée d’esthétique.
   La traduction des deux premiers termes jen et yi indubitablement est malaisée. Lorsque Couvreur traduit jen par vertu parfaite, comme il lui advient de le faire, il noie sa réalité dans le vague. Tout terme faisant allusion à un sentiment vaste et polyvalent n’a forcément un défini que dans un contexte défini. L’Eros platonicien pour cette raison n’est pas identique à l’amour chrétien. La charité a pour nous une connotation chrétienne. Mais elle ne l’a pas forcément et elle ne l’a pas toujours eue. Le jen évoque, sans aucun doute, un sentiment de cet ordre.

Editions du Seuil collection Maîtres Spirituels année 1958, état général correct, couverture souple, tranche et dos moyennement marqués, intérieur assez frais, livre d’occasion broché moyen format de 12,2x17,9 cm, 192 pages.
 



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser