Le livre de poche

DRUON Maurice – Le roi de fer – Les rois maudits 1

Réf: rf-ldp2886
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Au début du XIVe siècle, Philippe IV, roi d’une beauté légendaire, régnait sur la France en maître absolu. Il avait vaincu l’orgueil guerrier des grands barons, vaincu les Flamands révoltés, vaincu l’Anglais en Aquitaine, vaincu même la Papauté qu’il avait installée de force en Avignon. Les parlements étaient à ses ordres et les conciles à sa solde.

   Trois fils majeurs assuraient sa descendance. Sa fille était mariée au roi Edouard II d’Angleterre. Il comptait six autres rois parmi ses vassaux, et le réseau de ses alliances s’étendait jusqu’à la Russie.

   Aucune richesse n’échappait à sa main. Il avait tour à tour taxé les biens de l’Eglise, spolié les Juifs, frappé les compagnies de banquiers lombards. Pour faire face aux besoins du Trésor, il pratiquait l’altération des monnaies. Du jour au lendemain, l’or pesait moins lourd et valait plus cher. Les impôts étaient écrasants ; la police foisonnait. Les crises économiques engendraient ruines et pénuries qui, elles-mêmes, engendraient des émeutes étouffées dans le sang. Les révoltes s’achevaient aux fourches des gibets. Tout devait s’incliner, plier ou rompre devant l’autorité royale.

 

2/   Les archers s’étaient formés en cordon pour maintenir la foule en deçà de l’étroit parvis. A toutes les fenêtres, des têtes curieuses se pressaient.

   La brume s’était levée et un pâle soleil éclairait les pierres blanches de Notre-Dame de Paris. Car la cathédrale n’était achevée que depuis soixante-dix ans, et l’on travaillait sans cesse à l’embellir. Elle avait encore l’éclat du neuf, et la lumière faisait ressortir l’arc des ogives, la dentelle de la rosace centrale, accentuait le fourmillement des statues au-dessus des porches.

   On avait repoussé contre les maisons les marchands de poulets qui, chaque matin, vendaient devant l’église. Le criaillement d’une volaille étouffant dans son cageot déchirait le silence, cet anormal silence qui venait de surprendre le comte d’Artois à la sortie de la Galerie mercière.

   Le capitaine Alain de Pareilles se tenait immobile devant ses soldats.

   En haut des marches qui montaient du parvis, les quatre dignitaires du Temple étaient debout dos à la foule et face au Tribunal ecclésiastique installé entre les vantaux ouverts du grand portail. Evêques, chanoines, clercs siégeaient alignés sur deux rangs.

 

3/   Résumé

   Le roi de fer, premier volume du cycle, a pour figure centrale Philippe IV, le Bel, roi d’une beauté légendaire qui régnait sur la France en maître absolu. Tout devait s’incliner, plier ou rompre devant l’autorité royale. Mais l’idée nationale logeait dans la tête de ce prince calme et cruel pour qui la raison d’Etat dominait toutes les autres.

   Sous son règne, la France était grande et les Français malheureux.    

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 2886 année 1991 ISBN 2253011010, état général assez bon, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, pages moyennement jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 380 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser