Le livre de poche

DRUON Maurice – Les poisons de la couronne – Les rois maudits 3

Réf: rf-ldprm2888
1,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

   1/   Philippe le Bel avait laissé la France en situation de première nation du monde occidental. Sans recourir aux guerres de conquêtes, mais par négociations, mariages et transactions, il avait largement accru le territoire, en même temps qu’il s’était constamment appliqué à centraliser et renforcer l’Etat. Toutefois les institutions administratives, financières, militaires, politiques, dont il avait voulu doter le royaume et qui, relativement à l’époque, apparaissaient souvent comme révolutionnaires, n’étaient pas suffisamment ancrées dans les mœurs et l’Histoire pour pouvoir se perpétuer sans l’intervention personnelle d’un monarque fort.

   Six mois après le décès du Roi de fer, la plupart de ses réformes semblaient déjà vouées à la disparition et ses efforts à l’oubli.

   Son fils et successeur, Louis X Hutin, brouillon, médiocre, incompétent et dès le premier jour de règne dépassé par sa tâche, s’était facilement déchargé des soins du pouvoir sur son oncle Charles de Valois, bon capitaine, mais détestable gouvernant, dont les turbulentes ambitions longtemps tournées vers la vaine recherche d’un trône, trouvaient enfin à s’employer.

 

2/   Si Marie de Hongrie avait déjà perdu six de ses enfants, au moins avait-elle la consolation que l’un d’eux, entré dans les ordres, fût en voie d’être caninisé. Elle serait la mère d’un saint. Comme si les royaumes de ce monde étaient devenus trop étroits pour cette tentaculaire famille, la vieille reine avait poussé sa progéniture jusque dans le royaume des cieux.

   A soixante-dix ans passés, il ne lui restait plus qu’à assurer l’avenir d’une de ses petites-filles, Clémence, l’orpheline. C’était désormais chose faite.

   Le gros vaisseau qui, dans le port, levait l’ancre, ce 1er juin 1315, par un soleil éclatant, représentait tout à la fois, aux yeux de la reine mère de Naples, le triomphe de sa politique et la mélancolie des choses achevées.

 

3/   Résumé

   Les poisons de la Couronne ressuscite, presque jour par jour, les conflits, les intrigues et les crimes du règne de Louis X le Hutin, qui ne dura que dix-huit mois, mais dont les conséquences devaient être capitales pour la monarchie française. Lorsqu’il meurt empoisonné, en juin 1316, c’est la première fois depuis plus de trois siècles qu’un roi de France décède sans laisser un héritier mâle.  

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 2887 année 1991 ISBN 2253003069, état général assez bon, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, une cassure sur la tranche, pages moyennement jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 320 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser