EWERS Hanns Heinz - Mandragore - France Loisirs 1988

Réf: F-FLM
3,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Alraune »
Traduit de l’allemand par François Truchaud
Préface de Pierre Mac Orlan
 
L’auteur
 
   Hanns Heinz Ewers est né en à Düsseldorf en 1871. En 1914, il part pour l’Amérique du Sud mais a déjà publié ses œuvres fantastiques majeures : deux romans, Mandragore et l’Apprenti-sorcier, et un recueil de nouvelles, Dans l’épouvante. Pendant toute la guerre, il voyage, notamment aux U.S.A., et travaille à un roman qu’il n’achèvera qu’en 1920 : Vampir. Rentré dans son pays il est frappé par le déclin de l’Allemagne et ne tarde pas à adhérer aux théories du National-Socialisme. Il attire l’attention par une chronique de son temps, Les Cavaliers dans la nuit allemande et est convoqué par Hitler en 1931 : le dictateur le charge de trouver un héros pour la jeunesse. Ewers écrit alors Horst Wessel. L’œuvre paraît en 1933 mais les purges à l’intérieur du parti fasciste vont faire d’Ewers un proscrit. Le film tiré de Horst Wessel est interdit ; dès 1935, les œuvres de l’écrivain sont également interdites et Ewers est condamné à ne plus écrire. Il meurt en 1943.
 
Résumé
 
   Selon la légende médiévale, la mandragore est une plante qui pousse au pied des gibets, née de la terre fécondée par la semence des pendus. Dans une ville des bords du Rhin, au début du siècle, le conseiller Jacob Ten Brinken, aidé de son neveu Franck, décide de créer une mandragore humaine. Il pratique sur une prostituée une insémination artificielle avec la semence d’un condamné à mort prise au moment où celui-ci vient d’être guillotiné. Ainsi naît une enfant de sexe féminin, mais au charme androgyne, que Ten Brinken élèvera comme sa propre fille. Celle-ci, en grandissant, va se révéler maléfique et entraîner vers la mort tous ceux qui l’aiment, y compris son tuteur. Mais lorsqu’elle s’éprend de Franck, Mandragore est à son tour menacée…
 
   « Ewers se révèle comme un précurseur du fantastique moderne. C’est un halluciné possédé par son œuvre plus qu’il ne la contrôle, transmettant des fantasmes primordiaux dont il est la proie consentante et ravie… Il y a là toutes les terreurs et tous les cauchemars du fantastique personnel et intime, qui puise en profondeur dans les ténèbres de l’inconscient. »
   Alain Doremieux, Le Monde.

 

Editions France Loisirs année 1988 ISBN 22724238621, bon état général couverture rigide, tranche et dos en bon état, jaquette un peu passées, livre d'occasion relié grand format de 14,5x22,5 cm, 318 pages
 



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser