Michel Lafon

GORON Joëlle – Je persiste et je râle !

Réf: ess-mljgpr
3,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extraits

1/   Je ne suis sans doute pas la seule à avoir des idées aussi bêtasses. Par exemple, l’idée qu’il ne devait pas être très compliqué de finir championne de ski en 1902.

   Il suffisait d’habiter la Savoie, d’inventer le chasse-neige virage et d’avoir un frère qui vous bricole des spatules. Peu de concurrentes au départ et, même s’il existait une surdouée à Bois-Colombes, elle se trouvait assez mal placée stratégiquement sur la piste de décollage.

   Idem pour être la première femme à décrocher son bachot sous les applaudissements. Fastoche à une époque où toutes les contemporaines se contentaient de s’arracher les yeux sur leur macramé.

   De la même manière, en toute franchise, j’avoue avoir été une femme admirablement gâtée par mon époque en dépit de ce que d’autres râleuses ont bien voulu raconter. Soit, nous avions des montagnes à abattre dans tous les domaines mais honnêtement, nous étions très peu nombreuses à nous y attaquer. Résultat : le gâteau était plus gros à partager. De plus, phénomène non négligeable, nous bénéficions alors de l’aura superbe des pionnières. Et celles qui nieront que c’était délicieux sont de fichues menteuses. Sans compter qu’en ces temps bénis de sororité, nous nous aimions les unes les autres sans sordide esprit de rivalité.

 

2/   Je vais vous faire une simple petite lecture expliquée comme à l’école : on s’arrête sur chaque phrase et on la décortique afin de savourer la substantifique moelle du texte et l’ensemble des intentions de l’auteur…

   Pour la leçon de cette semaine j’ai choisi Un jour mon prince viendra, qui normalement est chanté par Blanche-Neige… Il semblerait que ce texte mérite d’être étudié. D’autant qu’il tombe d’abord dans l’oreille des petites filles, qui – si elles ne se méfient pas ou si on ne leur ouvre pas les yeux – risquent de se retrouver fort déçues. Ce n’est donc pas à une entreprise de démoralisation que je m’attelle là mais bien à une opération de survie. Carrément.

   « Un jour, mon prince viendra »

   Un jour… Un jour…

   « Un » : article indéfini devant le mot « jour », qui en principe dit clairement la chose. Ça peut arriver… éventuellement. Vous, ce que vous voulez savoir, c’est « quand ».

   Je reconnais bien l’état navrant de vos cervelets. Quand ? Vous faut pas l’heure, pendant que vous y êtes, et la station de métro avec la carte orange pour vous y rendre, en plus ?

   Exigeantes, voilà ce que vous êtes. Vous voulez tout, un prince, qu’il soit beau, gentil, amusant, riche, en costume croisé flanelle en semaine et en jean le dimanche (un 501 de préférence). Tiens, je voudrais voir votre tête si c’était l’autre nigaud qui débarquait, celui avec ses bas blancs et sa barboteuse, celui qui est toujours en illustration dans les livres de contes (le vrai, quoi).

 

3/ Résumé

   Pourquoi, dans une société où l’on vit de plus en plus vieux, est-il considéré comme vieux de plus en plus jeune ? Pourquoi ceux qui me piquent des cigarettes sont-ils toujours ceux qui ont décidé d’arrêter de fumer ? Pourquoi ne demande-t-on jamais aux hommes s’ils arrivent à concilier leur vie privée et leur vie professionnelle ?

   Et la voilà partie ! Tout ce qui nous agace dans la vie quotidienne se trouve passé au crible d’un humour décapant. Les départs catastrophes en vacances, les week-ends à deux où toutes les contingences fracassent le romantisme, l’âge ingrat (tous les âges, chez les mômes son ingrats !), les offres d’emploi où sont exigées de concert la jeunesse et l’expérience, les bobards du patron qui ne peut pas vous augmenter, et les gros mensonges qu’on profère soi-même, histoire de tenir le coup avec un peu de rêve.

   Après le succès de Je râle pour vous, l’ex pétulante chroniqueuse de Frou-frou récidive, tonique et ravageuse, pour notre plus grand plaisir. A défaut d’être résolus, nos problèmes s’allègent d’un sourire où la bonne humeur est au rendez-vous.

 

Descriptif

Editions Michel Lafon année 1995 ISBN 2840980797, état général moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement marqués et passés, intérieur assez frais, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché grand format de 14,3x22,8 cm, 310 pages.



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser