Pocket/Presses Pocket
PROMO

MCCAFFREY Anne – Les tambours de Pern

Réf: sf-psf5497
1,40 € TTC
2.00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Tome 5 du Cycle La Ballade de Pern

Titre original « Dragondrums » Anne McCaffrey, 1979.

Traduit de l’américain par Eric Rondeaux

Extrait 1

   Le plateau qu’il portait était la seule chose qui empêchait Piemur de sauter en l’air en claquant des talons de jubilation. Travailler pour maître Robinton, indirectement ou non, et être l’apprenti de maître Olodkey, ne constituait en rien une perte de prestige et représentait beaucoup plus que ce qu’il avait osé espérer. Quoique, Piemur devait se l’avouer, il n’eût jamais accordé grande réflexion à son avenir.

   Bien sûr, on ne voyait jamais beaucoup maître Olodkey dans l’atelier. Il restait dans la tour des tambours, silhouette mince, légèrement voûtée, surmontée d’une grosse tête coiffée d’une chevelure en bataille qui se dressait droit sur son crâne, lui donnant l’air, disaient les insolents, d’une de ses baguettes à grosse caisse. D’autres prétendaient qu’il était sourd depuis des années à force de frapper sur ses grands tambours à message pour le compte de l’atelier de harpe. Sauf pour les battements de tambour, ajoutaient-ils vivement, qu’il n’avait pas besoin d’entendre : il sentait les vibrations de l’air.

   Piemur envisagea sa nouvelle charge d’apprenti et la trouva bonne : il n’y avait que quatre autres apprentis, tous plus âgés, et cinq compagnons pour servir maître Olodkey. Il avait été en position privilégiée auprès de maitre Shonogar, mais ce dernier était responsable de tous les chanteurs de l’atelier, alors que maître Olodkey avait rarement plus de dix harpistes pour s’occuper de lui. Piemur faisait à nouveau partie d’une élite. Et davantage, si on lui avait permis de révéler l’entière vérité.

   Il descendit l’escalier à toute allure, balançant le plateau avec habileté. Peut-être, une fois qu’il aurait prouvé au maître harpiste qu’il était capable de se taire… Maître Robinton avait tort de penser que n’importe qui pouvait lui extorquer une information s’il n’en avait pas envie. Rien ne lui plaisait davantage que d’être informé. Il n’avait pas nécessairement besoin de montrer aux autres à quel point il l’était. Le simple fait que lui, Piemur, un insignifiant fils de berger de Crom fût informé lui suffisait. 

   Il regrettait d’avoir été aussi effronté en faisant allusion au continent méridional, mais les réactions obtenues indiquaient qu’il avait deviné juste. Ils étaient descendus au Sud : tout au moins Sebell, et probablement Menolly. S’ils y étaient allés alors le maître harpiste n’aurait pas besoin de s’y risquer quand de tels yeux et de telles oreilles avaient fait le sale boulot.

 

Extrait 2

   - C’est toi qu’elle veut, Mirrim, descends avant qu’elle ne se blesse ! dit F’lar, qui venait d’arriver sur les lieux, suivi de Lessa.

   - Mais je ne suis pas…

   - Il semblerait que si Mirrim, dit Lessa, mi-amusée mi-résignée. Un dragon ne se trompe jamais ! Vas-y ! Dépêche-toi ma fille. Elle est en train de se râper le menton pour t’atteindre.

   Avec un dernier regard abasourdi aux chefs du weyr, Mirrim descendit en glissant à moitié les dernières marches, prenant le menton de la petite reine pour le préserver d’un autre choc.

   - Oh, adorable idiote ! Qu’est-ce qui t’a pris de me choisir ? dit Mirrim d’une voix énamourée en saisissant la petite verte dans ses bras et en commençant à calmer ses petits cris de détresse. Elle dit qu’elle s’appelle Path !

   Piemur détourna les yeux de gêne et d’envie devant la fierté qui se lisait sur le visage de Mirrim.

   Pendant un bref instant, il avait bercé l’idée saugrenue que le petit dragon vert était peut-être à sa recherche. Il lâcha un gros soupir, et une main se posa doucement sur son épaule. Maîtrrisant ses sentiments il se tourna vers Menolly qui le regardait avec amitié et compréhension.

   - Il y a des cycles que je t’ai promis un lézard-de-feu, Piemur. Je n’ai pas oublié. Je tiendrai ma promesse !

   Ils tournèrent ensemble la tête vers Mirrim qui s’agitait autour de sa Path, tandis que ses lézards sautillaient sur la table, jacassant comme pour lui souhaitait bienvenue à leur manière.

   - Venez tous les deux, dit Sebell, alors que Mirrim commençait à diriger Path vers la sortie de l’aire d’éclosion. Nous ferions mieux de voir maître Robinton. Ceci va poser des problèmes, ajouta-t-il à voix basse.

   - Pourquoi ? demanda Piemur, s’assurant qu’on ne pouvait les entendre. Mais tout le monde quittait les gradins à présent, impatient de se féliciter ou de se consoler. Elle est du weyr.

   - Les verts sont des dragons combattants, commença Sebell.

   - Dans ce cas, Mirrim est bien assortie, non ? dit Piemur avec amusement.

   - Piemur !

   Devant le reproche choqué de Menolly, il se tourna vers Sebell et vit une lueur de réponse dans ses yeux, bien que le compagnon se fût vivement retourné avant de descendre les escaliers.

   - Toutefois, Sebell a raison, dit pensivement Menolly quand ils partirent sur le sable, pressant le pas comme la chaleur pénétrait les semelles de leurs bottes de vol.     

 

Descriptif

Editions Pocket Science-fantasy 5497 année 1993 ISBN 2266054139, état général moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, tranches des pages salies, intérieur assez frais, livre d’occasion broché format poche de 11x17,8 cm, 288 pages   



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser