Fleuve Noir

RIBES F.-H. – Lecomte a bien l’honneur

Réf: esp-fne1037
1,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extraits

1/   Le jour se levait.

   Au milieu des joncs, Wallace Brent restait étendu, les yeux grands ouverts. Sur sa peau dure et tannée, les vêtements mouillés commençaient à sécher, mais il ne s’en souciait pas.

   Il n’avait pas fermé l’œil de toute la nuit et d’inquiétantes pensées avaient tourné dans sa tête enfiévrée.

   C’est au moment où l’on pénétrait dans le no man’s land que les projecteurs s’étaient braqués, tous en même temps. A 22 heures pile !

   Et à l’endroit exact où apparaissait le commando… ou plutôt devait apparaître le commando !

   Cela supposait donc une action préétablie, un piège. Oui, Wallace Brent avait trouvé le mot juste : un piège !

   Dans ce cas, quelqu’un avait alerté le service, et cela ne faisait pas l’ombre d’un doute.

   Mais qui ?

   A Séoul, Davenport s’était rendu seul au lieu de rendez-vous, Brent et les autres étaient restés à l’attendre dans le parc, afin de surveiller les alentours et de le protéger en cas de coup dur… C’étaient les ordres et personne ne les avait discutés.

   Mais à Séoul… Davenport, qui avait-il vu ? Davenport n’avait jamais parlé de l’homme qui lui avait remis les documents, et pourtant c’était là le nœud de l’affaire. Dans l’entourage de cet homme, quelqu’un avait craché le morceau et alerté le service de sécurité.

   Mais pour quelle raison le service de sécurité n’était-il pas intervenu plus tôt ?

   Et pour quelle raison encore avait-on attendu le passage du no man’s land pour piéger le commando, c’est-à-dire à 22 heures précises, ce qui indiquait également que l’horaire avait dû être transmis au service de garde.

   Brent se releva… et l’idée de revenir à Séoul le secoua comme un coup de fouet. Cela lui demanderait peut-être du temps, mais il était maintenant décidé à connaître le fin mot de cette histoire.

   C’est avec cette froide résolution que Wallace Brent sortit de son abri et marcha vers la route qui filait vers Séoul.

 

2/   Wallace Brent alluma une cigarette et fuma sans bouger, regardant la fumée bleue monter vers le plafond.

   Bon Dieu que de mal pour arriver jusque-là !

   Brent avait marché pendant deux nuits consécutives, à travers champs, et la peur au ventre.

   Les policiers fouillaient le secteur, il les avait aperçus à plusieurs reprises, aussi avait-il jugé préférable de rester caché dans les buissons pendant le jour et de reprendre sa route la nuit tombée.

   Mais la chance était avec lui, et il avait pu atteindre Séoul sans encombre. Il lui avait fallu, bien entendu, redoubler de précautions dans cette ville où un homme blanc est facilement repérable, et il avait dû employer toutes sortes d’astuces pour éviter d’attirer l’attention sur lui.

   Et c’est ainsi que, depuis deux jours, Brent avait trouvé refuge dans le petit pavillon désaffecté qui, situé au bout de l’immense parc, avait longtemps servi de relais de chasse.

   Mais le pavillon tombait en ruine, avec son toit branlant, ses murs de planches tout vermoulus et nul n’y venait jamais.

   Pourtant, c’était là que le rendez-vous avait eu lieu quelques jours auparavant entre John Davenport et le mystérieux individu qui lui avait remis les documents.

   Wallace Brent et les autres étaient restés dehors, à la limite du parc, dissimulés derrière les grands arbres. L’homme avait pris ses précautions, Brent ne l’avait même pas aperçu, mais il savait que, tôt ou tard, cet homme reviendrait.

   Et cette idée s’était ancrée en lui lorsque, en fouillant la masure, il avait découvert, bien camouflé sous une trappe, un poste de radio en parfait état de marche.

   Il était évident que l’homme devait utiliser l’appareil assez fréquemment, mais, depuis deux jours, c’était le silence.

 

Descriptif

Editions Fleuve Noir Espionnage 1037 année 1973, état général moyen, couverture souple, tranche avec deux cassures, dos moyennement marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,3x17,7 cm, 240 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser