Fleuve Noir
PROMO

SCHEER et DARLTON – La caste des chercheurs – Perry Rhodan 161

Réf: sf-fnpr161
1,75 € TTC
2.50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Warnung aus jenseits » de H.G. Ewers et « Die sucher von M 87 » de William Voltz.

Traduit et adapté de l’allemand par Jean-Luc BLARY

Extraits

1/   Perry Rhodan et Atlan franchirent le dernier cordon de blindés-robots et se dirigèrent vers le petit vaisseau en train de se poser. C’était la nef des Halutiens, qui venait de traverser l’espace cosmique entre les géantes rouges encadrant la forteresse spatiale à seulement trente-six heures-lumière de part et d’autre de celle-ci, un secteur secoué en permanence par d’intenses tempêtes gravitationnelles et hyperénergétiques.

   Les deux hommes se déplaçaient à bord d’un glisseur, leurs spatiandres hermétiquement clos étant donné que les derniers lambeaux de l’atmosphère qui avait environné la citadelle avant la disparition de son bouclier protecteur s’étaient depuis longtemps dissipés dans le vide.

   Ils regardèrent derrière eux, considérant avec suspicion l’antique navire scientifique de seulement quatre-vingts mètres de diamètre debout sur l’aire d’atterrissage : le Minhau qui, s’il fallait en croire l’Alph, renfermait toutes les installations techniques devant permettre aux Terraniens de rejoindre leur Galaxie natale – en franchissant le gouffre de trente-deux millions d’années-lumière qui s’étendaient entre M 87 et la Voie Lactée.

   - J’ai peur que cela ne soit trop beau pour être vrai, murmura Rhodan.

   Il avait parlé si bas qu’Atlan peina à interpréter le chuchotement émis par ses écouteurs de casque et augmenta le volume de la réception.

   - A mon avis, répondit-il posément, ces fameux Constructeurs du Centre Tablent justement sur cet incurable mal du pays qui transparaît dans ce que tu viens de dire…

   - Dans ce cas, il s’agit de créatures éprouvant des sentiments – comme nous, Arkonide, rétorqua le Stellarque. Ils seraient, sinon, incapables de comprendre nos émotions.

   Le Lord-Amiral ricana.

   - Ce sont des êtres sensibles, Perry ! Comment expliquerais-tu autrement le fait qu’ils manifestent une terreur panique face à ces soi-disant Bestians ?

   Rhodan haussa les épaules. Il n’avait plus le temps de répondre à la question d’Atlan, étant donné que leur véhicule venait de s’arrêter à distance de sécurité de le nef halutienne. Les deux hommes descendirent et continuèrent à pied vers la passerelle de débarquement du navire.

 

2/   Kitaï Ishibashi fit un bond en arrière, surpris, quand un piaillement de douleur retentit devant lui, fusant du néant. Dans la même seconde il vit le mulot-castor se matérialiser en se tordant par terre, comme pris de convulsions.

   L’hypnosuggesteur se pencha sur l’Emir et ouvrit son casque pressurisé, car ils se trouvaient à l’intérieur de la forteresse, où dominait presque partout une atmosphère normale. Le spatiandre hermétiquement fermé n’était une précaution à prendre que lors des sauts dans l’inconnu, car en dehors des bâtiments régnait le vide cosmique.

   Kitaï eut beaucoup de mal à retenir le mulot-castor. Il lui essuya la salive qui lui coulait des lèvres et utilisa son projecteur pectoral pour éclairer les yeux du petit, complètement révulsés.

   - Il est commotionné ! murmura-t-il, inquiet. Il a dû sauter en plein dans une barrière d’énergie quintidimentionnelle.

   Il sortit en toute hâte de sa trousse de premiers secours un timbre à absorption transcutanée et l’appliqua contre l’intérieur de la joue de L’Emir – c’était le meilleur endroit si on voulait éviter de raser une portion de fourrure de son cou. Un infirmier zélé s’y était risqué une fois. L’homme avait été retrouvé vingt-quatre heures plus tard dans un local isolé du Krest IV – un local dont il lui était impossible de s’extraire par ses propres moyens.

   Le mulot-castor s’apaisa peu à peu. Son souffle redevint régulier, et les convulsions s’espacèrent puis disparurent. Ses muscles se détendirent. Cependant il restait inconscient.

   Kitaï se redressa et contempla le long couloir. Il ne voyait pas trace de rideau énergétique, mais les barrages quitidimensionnels n’étaient perceptibles que dans la mesure où ils étaient associés à des champs de force ordinaires.

   Il se demanda s’il ne devrait pas ramener l’Ilt au Krest.

   Un léger tiraillement dans la nuque le fit s’immobiliser. Il reconnaissait cette sensation, car depuis plusieurs jours l’Alph qui s’était lié à Tschubaï lui avait fréquemment rendu visite, et tous deux avaient sympathisé.

 

Descriptif

Editions Fleuve Noir Space Perry Rhodan 161 année 2001 ISBN 2265066443, état général assez bon, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser