TAMMUZ Benjamin – Le minotaure

Réf: re-spm20
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Minotaur » Benjamin Tammuz, 1980.

Traduit de l’anglais par Françoise VERNAN

Extraits

1/   J’ai quarante et un an aujourd’hui, et ce n’est pas la première fois que je célébrerais mon anniversaire dans une chambre d’hôtel, en consignant quelques phrases dans mon journal. Demain, à l’ambassade, je trouverai un télégramme, avec les vœux de ma femme et de mes deux filles. Il y aura un autre télégramme de mon fils, qui est en pension. Lui non plus ne vit pas à la maison, et s’il aime qu’il en soit ainsi, je ne doute pas qu’il suive la même voie que moi. En ce cas, j’aurai une raison supplémentaire pour en finir le plus tôt possible. Bien qu’au début de cet après-midi ce soit enfin arrivé, et que maintenant, j’aie envie de me cramponner.

   Je ne sais pourquoi je croyais qu’avant de la rencontrer je recevrais d’abord une sorte d’avertissement. De toute façon, il ne m’était jamais venu à l’idée que je puisse être pris par surprise. Or je l’ai été. Je la vis tout à coup s’asseoir devant moi, dans l’autobus. Je n’eus aucune peine à la reconnaître. Quand elle quitta l’autobus, je la suivis. Je connais déjà son adresse et demain je saurai aussi son nom et probablement même son prénom. Elle habite un bel immeuble, du genre de ceux où vivent les gens riches. Je l’ai entendue parler à son amie et même sa voix la révèle. Elle pourrait très bien chanter dans un cœur. Ses intonations témoignent d’une bonne éducation ; ses vêtements sont simples mais coûteux. Pas un seul ornement, si ce n’est un ruban de velours noir : un sombre ruban noué avec une merveilleuse précision qui donne l’impression voulue : celle de la désinvolture. La couleur de ses cheveux correspond exactement au souvenir que j’en ai, de même que celle de ses yeux : un brun profond, pas trop foncé. Son menton avance un peu, juste assez pour que subsiste aucun doute sur sa personnalité : suffisamment de caractère pour ne pas tenir compte de tout ce qui est superflu, mais avant tout, une capacité d’amour passionné et sincère.

 

2/   Résumé

   C’est à Londres, dans un autobus qu’il la voit pour la première fois. Tout indique qu’en Théa, jeune fille romantique, imaginative et pure, il a enfin trouvé la femme qu’il cherche depuis toujours. Lui, l’agent secret, reste un amant fantôme, mystérieux et ne se manifeste que par le torrent de lettres d’amour, qui peu à peu envoûte le cœur et l’âme de Théa. Arrive le jour où la jeune femme se fiance…

   L’extraordinaire récit d’un amour obsessionnel et meurtrier, qui nous entraîne dans un labyrinthe aux allures de roman d’espionnage, dont le fil d’Ariane se dérobe sans cesse.

 

Descriptif

Editions Le Serpent à Plumes Motifs 20 année 1995 ISBN 2908957590, Assez Bon état général, couverture souple tranche et dos légèrement marqués et passés, Une cassure sur la tranche intérieur, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 10,2x14,8 cm, 240 pages.

 



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser