J'ai lu

VAN VOGT Alfred E. – Les joueurs du A

Réf: sf-jal397
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « The players of A » A.E. Van Vogt 1948.

Traduit de l’américain par Boris VIAN

Extrait

1/   Gosseyn s’habilla rapidement et il s’arrêta pour une dernière inspection devant la glace en pied de sa chambre d’hôtel. Il vit un grand type jeune à la figure décidée. Sa perception était trop déliée pour ne pas repérer les caractéristiques peu communes de cette image. A première vue, il semblait tout à fait normal, mais à ses propres yeux, sa tête était visiblement trop grosse pour son corps. Seul le développement de ses épaules, des ses bras et de ses pectoraux rendait tolérable le développement de sa tête. En gros, il imaginait qu’il devait tomber dans la catégorie « léonine ». Il mit son chapeau. Maintenant, il avait l’air d’un grand costaud avec une figure musclée, ce qui était satisfaisant. Autant que possible il voulait éviter de se faire remarquer. Le second cerveau, qui faisait sa tête d’un sixième plus volumineuse que celle d’un homme ordinaire, possédait ses limitations. Durant les deux semaines écoulées depuis la mort du puissant Thorson, libre pour la première fois d’étudier son pouvoir terrifiant, il avait dû fortement modifier sa conviction précédente d’invincibilité.

   Un peu plus de vingt-six heures, telle était la durée maximum pendant laquelle son souvenir « mémorisé » d’une portion de sol restait utile. Le souvenir pouvait ne pas se modifier visiblement, mais en quelque sorte il s’altérait, et il n’était plus en mesure de s’y retrancher par le procédé instantané de similarisation.

 

2/   Avançant lentement, Gosseyn franchit la porte par où avait disparu Enro. Il se trouva dans une très grande salle où, sous une immense fenêtre, le couvert pour trois se trouvait mis. Il dut regarder une seconde fois avant de réussir à évaluer la hauteur de la fenêtre à une trentaine de mètres. Des serveurs circulaient, et plusieurs individus d’aspect distingué se trouvaient là, munis de documents importants qu’ils tenaient négligemment. Enro se penchait sur la table. Comme Gosseyn s’arrêtait, le dictateur souleva l’un après l’autre les couvercles brillants de plusieurs plats et respira leur contenu fumant. Il se redressa enfin.

   - Ah ! dit-il, des mantoules frites. Délicieux.

   Il se tourna avec un sourire vers Ashargin-Gosseyn.

   - Vous vous assoirez là.

   Il désigna l’une des trois chaises.

   Savoir qu’il allait déjeuner avec Enro ne surprit pas Gosseyn. Cela concordait avec son analyse des intentions d’Enro à l’égard d’Ashargin. Juste à temps cependant, il se rendit compte que le jeune homme commençait à se troubler de nouveau. Il fit la pause cortico-thalamique et vit que Enro le dévisageait pensif.

   - Ainsi, Nirène s’intéresse à vous, dit-il lentement. C’est une possibilité que je n’avait pas considérée. Cependant, ceci appelle certaines conclusions. Ah ! voici Secoh.

 

3/   Résumé

   La fin du Monde des A semblait avoir laissé Gilbert Gosseyn maître de la situation. C’est alors que vont se révéler les participants du jeu d’échec cosmique dont il n’était qu’un pion inconscient.

   D’abord le Disciple, personnage impitoyable dont la substance est faite d’ombre ; ensuite Enro le Rouge, dictateur du « Plus grand empire », qui s’apprête à asservir l’univers entier. Enfin le Joueur inconnu qui a manipulé Gosseyn et l’a forcé à assumer un destin qui n’était pas le sien.

   Mais Gilbert Gosseyn existe-t-il encore ? N’occupe-t-il pas désormais le corps faible et pusillanime prince Ashargin ?

 

Descriptif

Editions J’ai Lu 397 année 1977, état général moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 320 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser