Denoël

ALDISS Brian – Croisière sans escale

Réf: sf-dpf29
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extraits

1/   détendu Complain se recoucha. Il avait suffi d’un rien de raisonnement et, sans peine, sa propre stupidité était apparue en pleine lumière. Qu’une telle évidence ait pu lui échapper n’allait pas sans l’atterrer quelque peu ; néanmoins, il se sentait fier de la perspicacité toute nouvelle dont il venait de faire montre. Il n’avait pas l’habitude de raisonner. Ses actes, déterminés par les lois locales, les Préceptes universels ou son humeur du moment, étaient avant tout des automatismes. Désormais, il en irait autrement. A partir de maintenant il s’efforcerait de ressembler… Eh bien, à un Marapper, par exemple, qui jaugeait l’intangible, plutôt qu’à un Roffery qui  ne s’attachait à peser que les réalités matérielles.

   A titre d’expérience, il essaya de rassembler et d’ajuster entre eux d’autres faits. Peut-être, s’il en réunissait un assez grand nombre, la théorie du vaisseau elle-même lui deviendrait-elle intelligible ?

   Il aurait dû prévenir le lieutenant Greene de l’approche de cette tribu… Il avait commis une erreur en ne le faisant pas. Si les deux groupes se rencontraient, il s’ensuivrait une lutte sévère et il fallait que les Greene ne soient pas pris au dépourvu. Enfin… il ferait son rapport plus tard !

   Presque sans s’en rendre compte, Complain sombra dans le sommeil.

 

2/   L’Avant était un pays qui ne ressemblait à rien de ce que Roy avait connu jusque-là. La majesté de l’Echelle de Culée, la crasse douillette des Quartiers, la sauvage horreur des Mortes-Voies, le spectacle même de cette mer funèbre où les Géants l’avaient capturé, rien n’avait prépara Roy à l’étrangeté de ce lieu, unique en son genre, qu’était l’Avant. On lui avait lié les poignets dans le dos, comme à ses compagnons ; mais ses yeux perçants ne demeurèrent pas inactifs tout le temps que dura la marche qui les menait au camp.

   Très vite, une anomalie caractéristique qui distinguait l’Avant des villages perdus au fond du continent croupissant des Mortes-Voies apparut : une mobilité perpétuelle était le trait essentiel de la tribu Greene et de ses pareilles, alors que le peuple de l’Avant était solidement établi ; ses frontières étaient stables, immuables et c’était un phénomène apparemment plus délibéré que fortuit. L’idée que Complain se faisait de cette région était vague ; il se l’imaginait comme une terre d’épouvante, d’autant plus terrifiante que les notions qu’il avait étaient confuses. Maintenant, il se rendait compte que l’Avant était infiniment plus vaste qu’un village. C’était presque un royaume de plein droit.

 

3/   Résumé

   « Le Monde est un vaisseau » enseignent les prêtres. Mais comment atteindre le légendaire Territoire de l’Avant, dans cette jungle où pullulent les vestiges énigmatiques d’une civilisation éteinte ?

   Défiant les Géants, luttant contre les Etrangers, que découvriront Roy Complain et ses compagnons au-delà de l’horreur fascinante de leur destin ?

 

Descriptif

Editions Denoël Présence du futur 29 année 1983, état général Moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, intérieur jauni, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11x18 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser