J'ai lu

ASIMOV Isaac – Les robots de l’aube 2

Réf: sf-jalsf1603
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis
En rapport avec ce produitAutres produits

Titre original « The robots of dawn » Isaac Asimov 1983

Traduit de l’américain par France-Marie Watkins

Extrait

1/   L’aéroglisseur ne rasa pas longtemps la surface du sol. Il s’arrêta en se balançant un peu et Baley ressentit l’habituelle crispation de son estomac. Ce léger déséquilibre lui disait qu’il était dans un véhicule et chassait le sentiment temporaire de sécurité d’être dans un lieu clos entre deux robots. A travers les vitres devant lui et sur les côtés (et derrière s’il se tordait le cou), il voyait la blancheur du ciel et le vert du feuillage, tout cela se rapportant à l’Extérieur, c’est-à-dire à rien.

   Ils s’étaient arrêtés devant une petite construction.

   - Est-ce la Personnelle communautaire ? demanda-t-l.

   - C’est la plus proche de toutes celles qui se trouvent sur les terres de l’Institut, camarade Elijah, répondit Daneel.

   - Tu l’as vite trouvée. Est-ce que ces édicules sont inclus dans le plan tracé dans ta mémoire ?

   - En effet, camarade Elijah.

   - Est-ce que celle-ci est occupée en ce moment ?

   - C’est possible, camarade Elijah, mais trois ou quatre personnes peuvent s’en servir simultanément.

   - Y a-t-il de la place pour moi ?

   - Très probablement, camarade Elijah.

   - Eh bien, alors, laisse-moi descendre. J’irai et je verrai bien…

   Les robots ne bougèrent pas.

   - Monsieur, dit Giskard, nous ne pouvons pas entrer avec vous.

   - Oui, je le sais, Giskard.

   - Nous ne pourrons pas vous protéger comme il convient monsieur.

 

2/   Baley reprit calmement :

   - Je me contente de poser des questions… Et vous ne m’avez pas répondu directement. Ai-je tort ou raison ?

   - Ça ne s’est pas passé tout à fait comme ça. Pas tout simplement comme ça. Elle n’a pas parlé de Gladia mais… ( il se mordilla la lèvre inférieure). Mais ça se résumait à peu près à ce que vous avez dit. Oui, vous ne l’avez pas si mal décrit.

   - Et vous n’avez pas été déçu ? Vous avez trouvé que Gladia ressemblait effectivement au Dr Vasilia ?

   - Dans un sens oui, répondit Gremionis et ses yeux s’animèrent. Mais pas vraiment. Si vous les mettez côte à côte, vous verrez la différence. Gladia a beaucoup plus de délicatesse et de grâce. Un esprit bien plus vif… plus gai.

   - Vous êtes-vous offert à Vasilia, depuis que vous avez fait la connaissance de Gladia ?

   - Etes-vous fou ? Jamais de la vie !

   - Mais vous vous êtes offert à Gladia.

   - Oui.

 

3/   Résumé

   Quand Elijah Baley, le célèbre agent de la Sûreté interplanétaire, arrive sur Aurora, il pressent qu’il va au-devant de sa plus difficile et périlleuse mission. Impossible pourtant de se récuser : le salut de la Terre en dépend, et le destin futur de l’Univers.

   Il s’agit pour lui de découvrir qui, pour la première fois dans la Galaxie, s’est rendu coupable du meurtre de Jander Panell, le robot positronique le plus sophistiqué jamais créé, et qui atteignait un degré d’ »humanité » très supérieur à tout ce que le D Susan Calvin aurait pu imaginer.

   D’autres découvertes stupéfiantes attendent Elijah Baley sur Aurora, une planète dont les rites sexuels comportent peu de tabous et où il n’est pas interdit à une femme de s’éprendre follement d’un robot…

 

Descriptif                                           

Editions J’ai lu Science-fiction 1603 année 1984 ISBN 2277216038, état général Moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement marqués et passés avec une cassure sur la tranche, pages moyennement jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser