Flammarion
PROMO

BABBITT Natalie – La source enchantée

Réf: j-fcp183
1,20 € TTC
1.50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Tuck everlasting »

Traduit de l’américain par Rose-Marie VASSALLO

Illustrations d’Yves BEAUJARD

Extraits

1/   Ainsi donc, ce jour-là, en cette première semaine d’août, Mae Tuck s’éveilla à l’aube. Elle resta un moment allongée, à contempler d’un œil béat les toiles d’araignées tendues entre les poutres. Pour finir, elle s’écria tout haut :

   - C’est demain, tiens, que les garçons reviennent !

   Couché sur le dos à côté d’elle, son mari ne fit pas un mouvement. Il dormait. Il dormait et, curieusement, toute la mélancolie qui, le jour, lui burinait le visage était comme par miracle effacée. Il ronflait sans bruit et, l’espace d’un instant, les coins de sa bouche se relevèrent imperceptiblement, en un léger sourire. Tuck ne souriait à peu près jamais, sauf dans son sommeil.

   Mae s’assit dans le lit et jeta sur son homme un regard indulgent.

   - C’est demain que les garçons reviennent, répéta-t-elle un peu plus fort.

   Tuck eut un sursaut, et son sourire s’éteignit. Il ouvrit les yeux à demi.

   - Tu avais bien besoin de me réveiller ! protesta-t-il avec un soupire. J’étais en train de refaire ce rêve, tu sais, celui où nous sommes tous au paradis, où nous n’avons jamais entendu parler de Treegap.

   Mae restait assise là, le sourcil froncé, grosse pomme de terre de bonne femme, le regard marron, placide, plein de bon sens.

   - A quoi ça te mène, hein, ce rêve ? Puisque ça ne changera rien à rien.

 

2/   Winnie ne croyait pas aux contes de fées. Elle n’avait jamais rêvé de posséder une baguette magique, ne s’attendait nullement à épouser un prince, et se riait – la plupart du temps – des lutins et farfadets de sa grand-mère. Aussi était-elle restée immobile tout le temps de ce récit, les yeux écarquillés, la bouche entrouverte, ne sachant qu’en penser. Cette histoire sortait vraiment un peu trop de l’ordinaire. Il n’y avait pas là-dedans – il ne pouvait pas y avoir – un seul mot de vrai. Et pourtant…

   - ouf, que ça fait du bien de le dire enfin à quelqu’un ! venait de s’écrier Jesse, en un véritable cri du cœur. Dis-toi bien, Winnie Foster, que tu es la seule personne au monde à savoir, la seule, en dehors de nous quatre.

 

3/   Résumé

  Au détour d’un sentier, Winnie aperçoit un filet d’eau qui jaillit du pied d’un grand frêne. Mais au moment de s’y désaltérer, un jeune garçon surgit et lui interdit de boire. Winnie est furieuse. Pourquoi cette source doit-elle rester cachée ? D’ailleurs ce petit bois appartient à ses parents !

   Jesse est obligé de lui révéler le terrible secret qui pèse sur sa famille. Après avoir bu l’eau de cette source, il y a quelque quatre-vingts ans de cela, les deux garçons et leurs parents sont devenus immortels et incapables de vieillir. Comment Winnie arrivera-t-elle à préserver l’étrange famille Tuck ?

 

Descriptif

Editions Flammarion Castor Poche 183 année 1994 ISBN 2081619067, Assez Bon état général, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser