Fleuve Noir

BRAUN M.-G. – Sam et Sally, L’ange impur

Réf: pt-fnss63
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Le premier dit qu’il se nommait Barnes, Frank Barnes. Il dirigeait la Brigade de Recherches Criminelles du Kentucky. A peu près de la même taille que Sam, il portait un léger complet d’alpaga bien coupé et une cravate bleu clair au col d’une chemise blanche. Ses cheveux étaient noirs, naturellement ondulés, et ses yeux étaient presque de la même couleur que sa cravate ; ses traits étaient fermes et son teint hâlé celui d’une personne habituée à vivre au grand air.

   - Et voici le shérif Olsen, avec lequel je collabore étroitement, ajouta-t-il.

   Aussi large que haut, Olsen, lui, ne portait pas de cravate et des poils d’un blond roux s’échappaient de sa chemise déboutonnée. Il avait des poings énormes et paraissait teigneux.

   - Lequel de vous deux a essayé de démolir la porte ?

   - Oh ! sourit Barnes, le sheriff ne connaît pas sa force. Il faut lui pardonner.

   - Elle n’est pas à moi et il peut la démolir si cela l’amuse, renvoya Sam. C’est cette façon bruyante de s’annoncer que je n’aime pas. Bon ! que puis-je pour vous messieurs ?

   - Vous êtes bien monsieur Krasmer, Sam Krasmer ?

   - Je suis Sam Krasmer.

   - Et la personne qui vous accompagne est votre femme ?

   - C’est ma femme.

   - Nous voudrions voir Mme Krasmer.

   - Ce n’est pas le moment.

   - Je sais qu’elle est ici, intervint le shérif Olsen. Vous êtes trop gentil, Frank. Moi, je sais comment parler à ces types-là !

 

2/   Le regard assombri de Sally s’éclaira quand elle sut qu’elle était du voyage. Du moment qu’elle accompagnait Sam, il pouvait bien la conduire en enfer. Par contre, Edwin Babcock continua à faire la gueule.

   - C’est un piège, affirma-t-il péremptoirement. Voyons, Sam, tu ne vas pas croire en cette femme ? C’est le démon en robe, oui ! Tu veux mon avis, je ne suis pas du tout certain que la petite Billie soit encore en vie. Si Angel Storms lui a fait des confidences, ils l’ont liquidée !

   - « Ils » ?

   - Je t’ai dit qu’il y avait quelqu’un derrière elle, maugréa Edwin. Réfléchis un peu : elle te conduit à Billie ou, plus exactement à un tiers qui te conduira à Billie et où. En pleine forêt. Et quand ? En pleine nuit. Ça ne tient pas debout ! Elle ne pouvait pas faire ça demain dans la journée ? L’heure ne t’as pas étonné ?

 

3/   Résumé

   A Ocala, toute la ville sent le crottin de cheval. Odeur que Sally finira par préférer aux lourds parfums d’un bordel de Tijuana, où Sam a dû la conduire, à cause d’un petit homme laid qui avait été un grand jockey, avant d’aimer Brenda Garett.

 

Descriptif

Editions Fleuve Noir Sam et Sally 63 année 1982 ISBN 2265019852, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages moyennement salies 11,2x17,7 cm, 224 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser