Gallimard

BROWN Carter – Miss Transe

Réf: pt-gsn572
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Cutie wins a corpse »

Traduit de l’américain par Raoul Amblard

Extrait                                      

1/   Instinctivement, je fais un léger écart pour l’éviter et me cogne le genou contre le lit. J’avance la main pour reprendre mon équilibre et la voilà qui atterrit sur le front de la malheureuse Alisha. Je pousse un glapissement d’effroi et retire brusquement la main.

   - Ah ! Je vois. Monsieur ne peut plus supporter de la toucher, maintenant, hein ? s’écrie le lieutenant de sa voix la plus macabre.

   - Tenez, touchez-la, vous-même, lui dis-je. Elle est froide comme le marbre. Ça doit faire des heures qu’elle est morte !

   Il me regarde d’un air torve, s’approche du lit et se livre à cette petite expérience. Il fait alors une tête encore plus revêche qu’auparavant.

   - Ça n’est pas pour ça que vous pouvez vous croire tirer d’affaire, vous savez. Est-ce que je sais, moi, si vous ne l’avez pas assassinée, il y a plusieurs heures, et si vous n’êtes pas revenu lui faire une petite visite ? Histoire de revoir les lieux du crime, hein ?

   Je hausse les épaules et rétorque :

   - Evidemment, vous n’en savez rien. Mais vous pourriez me demander, par exemple, où j’étais au moment où elle a été assassinée, quand vous aurez pu établir ‘heure du décès. Moi, pour l’instant, j’ignore si je peux disposer d’un alibi valable précisément pour cette heure-là !

   Pendant quelques secondes, il se mâchonne, d’un air malheureux, la lèvre inférieure et finit par me demander :

   - Est-ce que vous avez de quoi justifier votre identité ?

   Je tire mon portefeuille de ma poche et lui montre mon permis de conduire, quelques lettres… mais je me garde bien de lui faire voir ma carte de détective privé. Sur le moment, il risquerait de ne pas trouver la plaisanterie de bon goût. D’ailleurs, de toute façon, le client a donné des instructions formelles : je ne dois pas révéler qui je suis.

 

2/   Le détective Boyd s’est pris les pieds dans les mailles d’un maillot de bain… d’un maillot de la marque Mermite.

   La marque en question organise un concours qui désignera la plus belle fille dans le plus beau maillot… à condition, bien sûr, que cette belle fille soit en vie, le jour de la finale. Car les concurrentes, hélas ! tombent comme des mouches et le détective a maille à partir avec quelques tigresses et autant de requins.

 

Descriptif

Editions Gallimard Série Noire 572 année 1960, Etat général Moyen, Ecritures sur la page blanche de garde, couverture souple, tranche et dos passés et marqués, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre broché d’occasion format poche de 11,7x17,8 cm, 192 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser