Le livre de poche
PROMO

BUCK Pearl – Impératrice de Chine

Réf: re-ldp1993
1,50 € TTC
2.00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Traduction de Lola TRANEC

Extraits                                                           

1/   La cour attendait la venue de l’héritier. Dès le matin, les concubines demandaient des nouvelles de la princesse, et le grand conseiller Shun, avant d’entrer dans la galerie des audiences, faisait de même. Mais l’enfant de Sakota ne se décidait pas à naître. Anxieux, l’empereur ordonna au conseil des astrologues d’interroger les étoiles et de lui prédire le sexe de son enfant d’après les entrailles de volailles sacrifiées. Hélas ! Ils ne voyaient que confusion. Les augures n’étaient pas clairs. Il se pouvait que l’enfant fut un fils… Peut-être même s’agirait-il de jumeaux, un fils et une fille, mais alors il faudrait tuer la fille pour ne pas qu’elle absorbe les forces de son royal frère.

   L’automne avançait et les docteurs impériaux éprouvaient des inquiétudes pour la santé de la princesse. Epuisée par l’attente, de plus en plus fragile, celle-ci ne pouvait ni manger ni dormir. Yehonala se rendit auprès d’elle, mais Sakota ne voulut pas la recevoir. Elle était trop malade, répondit son eunuque. Elle ne voulait voir personne. Yehonala se retira, perplexe. Trop malade ? Sakota était-elle trop malade pour recevoir sa propre cousine-sœur ? Pour la première fois, elle regretta que Sakota connût la visite secrète de Yung Lu. Evidemment, elle ne savait rien de plus, mais cela suffisait pour mettre une arme dans cette faible main qu’une autre, plus vigoureuse, pouvait utiliser, à ses fins. Hélas ! Elle savait que l’intrigue enveloppait de son réseau le palais et qu’il fallait beaucoup de ruse pour en briser les mailles. Jamais, au grand jamais, elle ne fournirait plus à autrui une arme contre elle.

   Les jours coulaient très lentement. De tristes nouvelles arrivaient de tout l’empire, les rebelles aux longs cheveux s’étaient, au prix d’affreux massacres, emparées de la capitale du sud, Nankin. Les soldats impériaux perdaient toutes les batailles contre ces hommes féroces. Les signes funestes s’accumulaient : des tornades étranges soufflaient sur la ville ; la nuit, des comètes traversaient le ciel, et de toutes parts l’on rapportait que des femmes donnaient naissance à des jumeaux ou à des monstres.

 

2/   Résumé

   Au mois d’avril 1852, soixante jeunes filles appartenant aux meilleures familles mandchoues sont convoquées au palais de l’empereur de Chine, Hsien Feng, afin qu’il choisisse ses épouses. Seules sera impératrice celle qui lui aura donné un fils, aussi ne suffit-il pas d’être élue, encore faut-il ne pas se laisser oublier…

   Yehonala ne l’ignore pas. Elle a rusé pour se faire distinguer par l’empereur, mais se souviendra-t-il d’elle demain ? Ambitieuse et intelligente, elle prépare avec soin les voies de son succès. Sa patience sera récompensée : elle devient la favorite et, à la naissance de l’Héritier, un décret la proclame impératrice sous le nom de Tzu-Hsi

   La mort précoce de l’empereur remet tout en question, mais Tzu-Hsi sort victorieuse de la bataille pour la régence. A moins de trente ans, elle tient en main les rênes du pouvoir – elle les gardera pendant près d’un demi-siècle crucial pour l’Empire du Milieu. Personnage fabuleux, Tzu-Hsi appartient en effet au passé historique de la Chine que le récit de Pearl Buck recrée magnifiquement dans son faste et sa beauté.

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 1993 de 1972, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et moyennement passés, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 506 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser