Le livre de poche

BUCK Pearl – Les fils de Wang Lung

Réf: re-ldp1390
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

La terre chinoise II

Traduction de Théo VARLET

Extraits

1/   Par deux et par trois fois Wang le Tigre envoya son homme de confiance à bec-de-lièvre et par deux et par trois fois l’homme rapporta de l’argent à son capitaine. Il le portait sur son dos enveloppé d’étoffe bleue comme si c’était un ballot de ses misérables hardes à lui et il était vêtu d’une veste et d’un pantalon bleus grossiers et il était nu-pieds sauf de rudimentaires sandales de paille. En voyant ce pauvre hère cheminer dans la poussière de sa route avec son balluchon sur son dos, nul n’aurait songé qu’il transportait des rouleaux d’argent ou qu’il pût être autre chose qu’un vulgaire individu, quoique si quelqu’un se fût avisé d’y regarder de plus près qu’à l’ordinaire il se serait aperçu que l’homme suait singulièrement sous un si petit fardeau. Mais personne ne le regardait d’aussi près que cela, vu qu’il était pauvrement vêtu et qu’avec son visage vulgaire et grossier il ressemblait à cent autres que l’on rencontre en un jour excepté sa lèvre fendue, et si quelqu’un par hasard l’examinait un moment ce n’était que pour s’ébahir e sa hideuse lèvre et des deux dents énormes qui lui saillaient de dessous le nez.

   L’homme de confiance portait ainsi en sécurité l’argent à son capitaine et quand Wang le Tigre en eut assez, il l’enfouit sous sa tente pour lui durer trois mois en attendant de pouvoir s’établir. Il fixa le jour où il se déclarerait. Il donna son signal secret et fit passer l’ordre parmi les hommes qui étaient prêts à partir avec lui et un certain jour après la coupe de la moisson du riz, avant que le froid descendit du nord, une certaine nuit où la lune ne se montrait pas avant l’aube, et où elle n’était alors qu’un mince croissant suspendu de guingois dans le ciel, ces hommes-là sortirent furtivement chacun du lit où il dormait et ils quittèrent le drapeau du vieux général sous lequel ils servaient.

 

2/   Résumé

   Venu selon la coutume assister aux obsèques de son père, le troisième fils de Wang Lung brûle de retourner dans le nord maintenant qu’il a, grâce à son héritage, le moyen de réaliser un dessein mûri de longue adte : devenir seigneur de guerre. Avec les hommes qu’il enrôlera sous sa bannière, il s’installera dans quelque région fertile dont les paysans lui paieront tribut pour qu’il les protège contre les voleurs. Telle est la tradition depuis des temps immémoriaux en Chine, telle sera la vie de Wang le Tigre.

   La défaite du Léopard marque la première étape du triomphe du tigre, mais le sort réserve à cet homme taciturne d’amers lendemains. Apre existence, bien différente de celle que mènent, dans leurs cours remplies d’enfants, Wang le Propriétaire et Wang le Marchand ses frères – les autres fils de Wang Lung.

   Trait par trait se forme ainsi dans ce volume (le 2e de la trilogie de La terre chinoise), l’image fidèle d’une société pour qui le XXe siècle va bientôt sonner le glas.  

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 1390 année 1972, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et moyennement passés, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 448 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser