Fleuve Noir

CARON Richard – TTX-75 à Antwerpen

Réf: esp-fne686
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Bruxelles.

   Nathan MacDonald faisait la planque rue de l’Evêque. Un vent sec soufflait et l’immobilité accentuait cette impression e froid. MacDonald avait enfoui ses mains dans les poches de son pardessus et se trouvait enfoncé dans l’encoignure d’une porte cochère. Ce qui ne le protégeait pas des rafales. Il ne quittait pas des yeux deux fenêtres éclairées, au premier étage d’un immeuble.

   Sa moto se trouvait un peu plus loin, appuyée contre un mur, sur un trottoir.

   C’était un homme d’environ 40 ans, de taille moyenne, avec un visage anodin et d’apparence timide. Il ne fallait cependant pas s’y tromper, MacDonald était un des meilleurs éléments de l’Antenne de Bruxelles de la CIA.

   Implanté là depuis sept ans. Son chef s’appelait Douglas. Jusqu’ici, c’était plutôt tranquille, Bruxelles, mais depuis quelques mois, les effectifs avait doublé et Douglas avait carrément sur le dos  son patron direct, un nommé Harold qui, auparavant, se tenait à Paris et ne supervisait que de loin le travail local. Travail, il est vrai, de routine et qui ne sortait guère des tâches de surveillances. Mais dans le fond, qu’est-ce que l’arrivée du grand boss avait changé ? Les effectifs avaient peut-être augmenté, tout le monde semblait à cran en ce moment, mais lui, MacDonald continuait de faire des planques…

   Il était 7 heures du soir. Nuit noire.

   Ce dont il souffrait le plus, MacDonald, dans les planques nocturnes, c’était – comme la sécurité l’exigeait – de ne pouvoir fumer.

 

2/   Devant cet échec, Harold décida d’abord d’utiliser la maigre piste qu’il tenait : la pègre. Il expédia Leslie Campbell à Anvers.

   Leslie Campbell alias Erich Schultz, 42 ans, ancien champion de demi-fond, universitaire, arrivait avec un solide bagage.

   Il venait de Hambourg où il s’était astucieusement implanté dans le Milieu. Jouant le jeu à fond, il avait passé trois ans pleins dans le grand port hanséatique, dont un an en prison, pour contrebande et, accessoirement, proxénétisme. Il était maintenant interdit de séjour à Hambourg, ce qui tombait bien.

   Pur sujet US, Campbell qui appartenait depuis plus de 10 ans à la CIA, devait son allure, ses traits typiquement germaniques à une arrière-grand-mère d’origine berlinoise.

   Il n’arrivait pas seul à Anvers, mais avec son amie, une fille nommée Rosi, qui n’était pas de l’Agence, qu’il avait néanmoins bien en main et qui travaillait pour lui.

   Campbell, allias Schultz, mit environ trois semaines – ce qui constituait une belle réussite – à s’imposer dans la pègre anversoise. Ceci, par la force des poignets – plus exactement des poings – et grâce à son passé hambourgeois aisément vérifiable. Il racheta une « vitrine » à un vieux marlou qui désirait se retirer, y installa Rosi. Elle devint très vite une très bonne gagneuse. Pendant ce temps, Campbell-Schultz dormait dans l’appartement d’au-dessus ou jouait aux cartes avec des « confrères ».

 

Descriptif

Editions Fleuve Noir Espionnage 686 année 1968, Assez Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre broché d’occasion format poche de 11,2x17,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser