Librairie des Champs-Elysées

CHRISTIE Agatha – Cinq petits cochons

Réf: pt-cdm66
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Five little pigs » Agatha Christie 1947

Traduit de l’anglais par Michel Le Houbie

Extrait

1/   Elle voulait savoir ? Mais savoir quoi ? On pouvait se reporter aux comptes rendus du procès. Personnellement, il ne savait rien.

   Hélas, non ! Il craignait que la culpabilité de Mrs Crale ne fit aucun doute. On pouvait néanmoins lui trouver bien des excuses. On sait qu’il est difficile de vivre avec les artistes et, de plus, Crale multipliait les aventures extra-conjugales. On comprend que sa femme avait du mal à se résigner. Et, à cette époque, on admettait mal le divorce.

   Il hésita un peu avant d’ajouter :

   - Il me semble que la jeune fille qui était en cause est devenue lady Dittisham.

   Poirot lui ayant confirmé qu’il connaissait le fait, il poursuivit :

   - Les journaux parlent d’elle de temps à autre et on l’a vue souvent à la Cour des divorces. Elle est très riche, ainsi que vous le savez sans doute. Avant d’épouser Dittisham, elle était mariée à un explorateur. Elle s’est toujours plus ou moins signalée à l’attention publique, étant de ces femmes, semble-t-il qui ne peuvent aimer que des gens connus…

   - Peut-être, insinua Poirot, a-t-elle tout simplement le culte des héros…

   Cette idée, l’attitude de Mayhew laissait voir qu’il l’admettait difficilement.

   - Peut-être, dit-il pourtant.

 

2/   Meredith Blake soupira.

   - Vous avez, monsieur Poirot de curieuses façons de présenter les choses !... Tout ce que je puis dire, c’est que je ne la croyais pas susceptible de tuer. Elle a pu le faire, mais seulement parce qu’on avait tout fait pour l’y pousser. Elle adorait son mari. Et, dans certaines circonstances, une femme qui aime peut… devenir une criminelle.

   - Parfaitement d’accord ! dit Poirot.

   - Sur le moment, reprit Blake, j’en suis resté stupide ! Je ne pouvais pas croire que ce fût vrai. Et ce n’était pas vrai !... Façon de parler, évidemment… Ce que je veux dire, c’est que ce n’était pas la vraie Caroline qui avait tué !

   - Êtes-vous absolument sûr, monsieur Blake que caroline Crale fut une criminelle, au sens légal du mot ?

   Hercule Poirot retrouva sur le visage de son interlocuteur la même expression de stupéfaction que tout à l’heure.

   - Mon cher monsieur Poirot, dit-il enfin, si elle n’a pas tué…

   - Si elle n’a pas tué ?

   - Si elle n’a pas tué, je ne vois pas ce qui a pu se passer ! Un accident ? Impossible !

   - C’est mon avis, dit Poirot.

   - Alors ? Un suicide ? Je n’y crois pas. C’est une hypothèse qu’on devait évidemment mettre en avant, mais elle apparaît ridicule à quiconque a connu Amyas Crale.

   - J’en suis d’accord.

   - Alors, que reste-t-il ?

   - Il reste, répondit Poirot avec le plus grand calme, la possibilité qu’Amyas Crale ait été tué par quelqu’un d’autre.

 

Descriptif

Editions Librairie des Champs-Elysées Club des Masques 66 année 1975 ISBN 2702401074, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre broché d’occasion format poche de 11,2x16,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser