CROSSON Thierry – Le guide de l’emmerdeur au travail

Réf: rf-ftcget
3,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extraits

1/   catastrophe ! Par un pur hasard, alors que je vaquais à mes occupations dans les couloirs de l’agence, je surprends notre Grolard, la mine réjouie, mijoter l’attentat raciste auquel je ne devais pas tarder à assister. Justement, le jeune et frêle Farid (trente-sept kilos deux le matin avant le petit déj’) porte un plateau garni de moult tasses pleines de bon café brûlant. (Vieille taupe sait faire un bon café »). Farid, n’imaginant pas l’odieux drame qui se trame dans son dos, chante avec entrain : » Vieille taupe si fire bon cafi… »

   Soudain vision d’enfer venue des tréfonds de Sidi-Bel-Abbès : Germain Grolard, ajustant du regard le pauvre petit Farid, la main prise de convulsions et de tremblements dus à l’anémie physiologique de ce pauvre petit corps laissé pour compte et mal nourri, entreprend de faire chavirer le gentil maigrichon Farid en passant le pied entre ses jambe (crocs-en-jambe à ne pas confondre avec les tête-à-queue, manœuvre loyale expérimentée par Brigitte Lahaie), manœuvre déloyale qui a pour résultat de déstabiliser le pauvre petit être pantelant qui s’écrase face contre terre, faisant voler son plateau de café bouillant, lequel s’écrase contre sa tête ensanglantée par le choc, avant que le liquide de veille taupe encore en ébullition ne vienne brûler au quatrième degré son épiderme. Le dos tourné vers la Mecque, postérieur dirigé vers l’horrible mec, Farid hurle sa douleur :

   - « Hiiii, li brûlé !! Houuuuuuu… li avoir mal… ti michant maître… Aïeeeee !!! I fines hirbes… Houuuuu… »

   Sardonique, Grolard contemple son œuvre encore fumante :

   - Sale bougn ‘, tu pourrais pas faire attention. L’a failli tacher beau costard ! Vais t’virer sans indemnités pour l’occasion, avec mon pied au cul, ça t’rappellera le bon vieux temps des Colonies… On en aurait garrotté pour moins que ça. Tiens, fumier! Dans les côtes ! »

 

2/   Résumé

   Albert Le Pénible récidive… Albert Le Pénible est de retour. Longue vie à Albert Le Pénible, héros féroce et impitoyable du Guide de L’Emmerdeur numéro 1.

   La tâche qu’il s’est assignée aujourd’hui n’est pas des moindres. C’est au sein même de l’entreprise où il travaille qu’Albert Le Pénible a décidé de sévir en se référant à la lettre au Code du Travail.

   Sa profession de foi est impitoyable et se décline à grands coups de gueule et d’éclats de rire. Saviez-vous, obsédés du sexe en tout genre (et de tout genre) que la loi LN 86-76 du 17 janvier 1986, article 16 du Code du Travail, stipule qu’aucune disposition ne saurait « léser les salariés dans leur emploi en raison de leur sexe, de leurs mœurs, etc. » ?

   Lois, et jurisprudence explosent au grand jour, nous soulageant avec  humour de l’esclavagisme big-bossienne : concoctez-vous donc une superbe daube bien crémeuse, un magret de canard plus qu’appétissant que vous arrosez de plusieurs bouteilles de Bordeaux grands crus, piquez ensuite un petit roupillon indispensable à la digestion, mettez votre radio à fond pour éviter le bruit de la machine à écrire, offrez-vous une heure de nudisme pour profiter des premiers rayons du soleil et puis, si votre patron y trouve à redire, traitez-le d’ »enfoiré ». C’est parfaitement légal ! Merci Albert…

 

Descriptif

Editions Filipacchi de 1991 ISBN 2850182672, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché grand format de 15,5x24,2 cm, 180 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser