Plon

DE VILLIERS Gérard – SAS La panthère d’Hollywood

Réf: esp-gdvsasph
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Le cœur serré, elle prit Sun par le cou et le ramena dans la pièce qui lui servait de chambre. Elle avait envie de pleurer.

   - Sun, dit-elle à mi-voix, je t’aime. Tu es à moi.

   Elle avait totalement oublié le Navajo. Ce n’était plus qu’un objet encombrant dont il fallait se débarrasser.

   Elle referma doucement la porte et décrocha le téléphone. La sonnerie tinta longtemps avant que quelqu’un ne décroche.

   - Gene ? demanda-t-elle.

   La voix furieuse du producteur claqua désagréablement à ses oreilles.

   - Qu’est-ce que tu veux ? Je t’avais dit de ne pas m’appeler avant demain. Fous-moi la paix.

   Visiblement il la croyait sur la route.

   « Darling » Jill ravala sa colère devant la grossièreté :

   - Viens immédiatement chez moi, fit-elle.

   Elle crut que l’appareil allait éclater, tellement il hurla :

   - Chez toi ! Mais nom de Dieu, qu’est-ce que tu fous chez toi ?

   Il y avait tant de rage et de peur dans sa voix qu’elle faillit raccrocher. Elle se força pour ajouter, suppliante :

   - Gene, c’est sérieux ! Il est arrivé quelque chose de terrible. Viens. Je ne peux pas te dire.

   Il répondit par un flot d’obscénités. Jill en avait mal au cœur. Elle put enfin placer un mot :

   - Il faut que tu viennes tout de suite. Je t’en prie.

   A l’intonation de sa voix, Gene Shirak comprit que ce n’était pas un caprice d’ivrogne. Un affreux pressentiment l’envahit.

   - Je viens, dit-il.

   Dès qu’il eut raccroché, « Darling » Jill alluma une cigarette et commença à trembler. Elle avait une peur physique de Gene Shirak. Elle ignorait pourquoi il lui avait demandé d’emmener Zuni à Ensinada et de le laisser là-bas, selon les détails prévus. Mais elle sentait confusément que c’était dangereux et important. Il allait être d’autant plus fou de rage.

 

2/   Erain s’arrêta au feu de Hollywood Boulevard et tourna son visage aux traits lourds vers Gene.

   - N’essayer plus de me tuer. Sinon, c’est moi qui vous tuerai.

   Il baissa la tête sans répondre. Le piège se refermait inexorablement autour de lui. Du jour où Erain l’avait contacté, il avait toujours su qu’il ne s’en sortirait pas.

   La jeune Hongroise arrêta la Rolls-Royce au coin de Fairfax Avenue et de Hollywood Boulevard. Trois taxis, objets rarissimes à Los Angeles, se trouvaient en stationnement. Elle se pencha sur Gene et il recula avec un cri de souris. Elle eut un sourire méprisant.

   - N’ayez donc pas peur ! Je ne suis pas aussi lâche que vous.

   Habilement, elle prit son portefeuille en crocodile et en tira cents dollars en coupures.

   - Je n’ai pas envie de rentrer à pieds, dit-elle. A propos, demain, vous allez laisser votre Thunderbird dans le parking de Ralph sur Sunset toute la journée. Dans la boîte à gants vous mettrez une enveloppe avec mille dollars. Pour ma voiture. N’oubliez pas.

   Gene eut une lueur d’espoir.

   - Erain, demanda-t-il timidement. Je peux vous donner cent mille dollars. Vous êtes jolie et jeune, vous méritez mieux que cette vie dangereuse…

   L’expression de la jeune femme lui coupa le reste de sa phrase.

 

Descriptif

Editions Plon année 1979 ISBN 2259000754, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11x17,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser