Librairie des Champs-Elysées

EXBRAYAT Charles – Avanti la musica !

Réf: pt-lm715
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Elle ne se trompait pas. Virgili savait bien que Crippa était mort assassiné. Devant le lit vide de la chambre mortuaire, il avait compris que la veuve se révélait de mèche avec les autres. La fureur l’avait empêché de s’exprimer clairement et les policiers étaient restés dans le doute. Mais si les Capellaro, les Venicio et leurs crapules d’amis s’imaginaient le rouler, lui, Sandrino, ils se mettaient le doigt dans l’œil. Du moment que don Luciano ne reposait plus sur sa couche funèbre, c’est qu’on l’avait enlevé, mais pour le transporter où ? Bien qu’il eût goûté un plaisir profond à entendre condamner Capellaro, de Bellis et Bonacchi par les policiers venus de Foggia, Virgili s’était résigné à sacrifier ce régal de choix pour poursuivre sa tâche. Il devait retrouver le corps de Crippa et courir chercher le commissaire et ses hommes pour leur montrer la preuve du crime et leur permettre d’arrêter le coupable.

   D’abord il avait soupçonné que le cadavre était resté dans la maison mais, à la réflexion, il lui parut que c’eût été bien dangereux pour les ravisseurs car ils ignoraient si le commissaire ne donnerait pas l’ordre de fouiller la demeure de fond en comble. Il préféra penser que deux hommes costauds – Venazza et Bergassi – avaient emporté le défunt pour l’enfouir dans une cachette que lui, Sandrino, se devait de repérer. Alors, comme s’il se trouvait sur la trace d’un gibier à débusquer – prenant bien soin de n’être pas aperçu de la veuve et de Marini – il avait tourné autour de la villa, furetant, épiant, essayant de dénicher l’indice qui le mettrait sur la voie.

 

2/   Résumé

   Qui a tué Luciano Crippa, le fasciste ? Les gens du petit village de Stramoletto ne se soucieraient pas outre mesure de découvrir le meurtrier du mauvais homme si les représentants de la Milice de Foggia, alertés par celui qui vient de mourir, ne devaient arriver d’un moment à l’autre pour châtier les traitres et punir le criminel.

   Stramoletto est bâti sur un éperon rocheux, entre Naples où les Américains ont pris pied et Bari, où les Anglais avancent. Qui arrivera le premier à Stramoletto ? Les Américains ou les Anglais progressant vers Rome ? Les Allemands qui reculent ? Sans compter les hommes de la Milice qui veulent absolument trouver le cadavre de Luciano Crippa, miraculeusement disparu, mais qui réapparait comme pour faire la nique à ceux qui le cherchent.

   Heureusement que la bonne humeur italienne aide à supporter ce suspense où est plongée la population de Stramoletto qui ne sait pas quel drapeau préparer et quelle municipalité envoyer au-devant de ceux qui vont arriver. 

 

Descriptif                                           

Editions Librairie des Champs-Elysées Le Masque 715 année 1961, Assez Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, pages jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,3x17,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser