Gallimard

FIVES Carole – Tenir jusqu’à l’aube

Réf: rf-gcftja
3,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Que fait-elle endormie sur cette couette posée à même le sol ? Elle dégage sa main engourdie du corps tiède de l’enfant.

   Le petit tousse à plusieurs reprises. Un courant d’air s’est infiltré dans la chambre. La lumière du couloir est restée allumée, la veilleuse lapin n’a pas cessé de clignoter.

   Elle vérifie le radiateur, il est glacé. Demain, elle téléphonera à l’agence immobilière. Faire preuve de fermeté. Le chauffage est inclus dans les charges. Il n’y a pas de raison de passer un nouvel hiver dans le froid. Le mieux serait sans doute d’appeler un plombier, mais à qui s’adresser et combien ça coûterait ? Elle s’approche de la fenêtre. Le châssis en fer n’est plus étanche. Le colmater avec un drap. Le tissu tombe à plusieurs reprises, elle parvient à l’ajuster à peu près.

   Quitter au plus vite cet appartement cher et mal isolé. Cet appartement où elle est arrivée avec le père de l’enfant et dont ils partageaient le loyer. Seule, ce n’est plus possible. Mais qui acceptera de lui louer quelque chose ? Elle n’a plus de salaire fixe et peine à décrocher quelques contrats en free-lance. Se faire un nouveau réseau, dans cette nouvelle ville. Réagir au plus vite. Mais d’abord trouver une solution de garde pour l’enfant. Sortir de cette dissolution des jours et des nuits.

 

2/   Ce n’était pas un appartement, c’était une planque. Elle s’y cachait depuis deux ans déjà. Deux ans dont les journées étaient consacrées à l’enfant, au corps de l’enfant, à son bien-être. Deux ans en vase clos. Ils ne sortaient que pour s’aérer, au parc de la Tête-d’Or, qui était comme un appendice de l’appartement. Ou au Monoprix. Exceptionnellement au Café du parc, dont la terrasse faisait l’angle entre deux boulevards à la circulation chargée aux heures de pointe. Café, parc, supermarché, c’étaient là toutes leurs mondanités. Elle prenait un expresso, l’enfant un jus de pomme ou une grenadine, le temps passait comme ça, à siroter des jus, à patienter sur le banc d’un square qu’il ait grimpé assez d’échelles, descendu assez de toboggans, se soit balancé sur suffisamment de balançoires.

 

3/   Résumé

   Une jeune mère célibataire s’occupe de son fils de deux ans. Du matin au soir, sans crèche, sans famille à proximité, sans budget pour une baby-sitter, ils vivent une relation fusionnelle. Pour échapper à l’étouffement, la mère s’autorise à fuguer certaines nuits. A quelques mètres de l’appartement d’abord, puis toujours un peu plus loin, toujours un peu plus tard, à la poursuite d’un semblant de légèreté.

   Comme la chèvre de Monsieur Seguin, elle tire sur la corde, mais pour combien de temps encore ?      

 

Descriptif

Editions Gallimard L’Arbalète année 2018 ISBN 9782072797392, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos très légèrement passés et marqués, intérieur frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché grand format de 14,2x19,3 cm, 192 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser