J'ai lu

FOSTER Alan Dean – Le trou noir

Réf: sf-jal1129
1,20 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

D’après le scénario de Jeb Rosebrook et Gerry Day

Préface de Robert Clarke

Titre original « The black Hole » Alan Dean Foster, 1979

Traduit de l’américain par R. FITZGERALD, M.L. HIEAUX et R. MEHL

Extraits

1/   Préface

   Les trous noirs sont peut-être ce que les hommes de science ont inventé de mieux pour démontrer que leurs découvertes dépassent souvent en poésie et en fantastique les meilleures trouvailles des auteurs d’anticipation.

   Personne n’a jamais vu un trou noir. Il est probable qu’aucun astronome n’ira en observer un de près. Cela vaudrait mieux, car il serait aspiré et déchiqueté, réduit en une poussière de corpuscules microscopiques, dans ce maelström cosmique infiniment puissant qu’est un trou noir.

   Un trou noir, c’est une étoile en train de mourir. Lorsque les étoiles, qui sont d’immenses masses de gaz au sein desquelles se produisent des réactions thermonucléaires – celles de la bombe H – ont épuisé leur combustible, elles peuvent soit devenir de plus en plus grandes, soit, au contraire, se contracter au point de ne plus mesurer que quelques kilomètres.

 

2/   Vincent quitta le poste en se dandinant et disparut rapidement, mais prudemment, dans les couloirs.

   En surveillant ses cadrans, Holland vit que la lumière d’alerte du système de climatisation continuait à clignoter.

   - Alex, Harry, appela-t-il dans l’intercom. Pas de problèmes ?

   - Secoués, mais intacts, Dan. (Durant semblait fatigué.) Nous travaillons toujours sur les conduites qui ont éclaté dans le laboratoire.

   - Laissez cela à Kate. Elle est plus rapide que vous. Occupez-vous des dégâts qui se sont produits plus haut dans le système, à l’endroit de la première fuite.

   - D’accord.

   Durant se dirigea vers la porte.

   - Allons-y, Harry. Bonne chance, Kate.

   Elle promenait un testeur sur les fentes du tuyau éclaté.

   - Vous avez pansé la première blessure, Alex. Je vais m’occuper de l’autre.

   Elle lui fit avec son testeur un signe amical auquel il répondit par un sourire. Manifestation d’amitié et non d’humour. Ce n’était vraiment pas le moment.

 

3/   Résumé

   Dans l’espace intersidéral, face au Palomino, surgit une forme immense : le Cygnus, la forteresse disparue depuis vingt ans !

   Le commandant du Palomino et ses hommes ne vont y découvrir qu’un seul être humain, régnant sur un monde de machines et de robots gigantesques : le Dr Reinhart, un savant de génie dont la Terre parle encore.

   Où finit le génie ? Où commence la folie ?

   Reinhart est devenu la proie d’une idée fixe : lancer le Cygnus dans le Trou Noir.

   Pour lui, là se cache le secret de L’univers ; pour l’équipage du Palomino, désormais prisonnier, c’est la promesse d’une mort atroce. Entre les robots et les hommes, la lutte s’engage.

   Tout proche, tourbillon de cauchemar, le Trou Noir attire et désintègre astéroïdes, météorites…

 

Descriptif

Editions J’ai lu 1129 de 1980 ISBN 227721129X, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos légèrement marqués et passés, intérieur assez frais, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser