Albin Michel

FOWLES John – La créature

Réf: re-amjfc
5,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « A Maggot »

Traduit de l’anglais par Annie SAUMONT

Extrait

1/   Mr Bartholomew garde un long moment le regard fixé sur les yeux de la jeune femme. Il semble qu’il y ait à présent quelque chose de diabolique dans ce visage, cette tête au crâne rasé. Diabolique, non par l’effet de la colère ou de l’émotion mais par son indifférence, la froideur que montre cet homme envers la misérable femelle prostrée à ses pieds. Cela dénote chez lui un trait de caractère dissimulé jusqu’ici : un sadisme avant Sade – qui dans le noir labyrinthe de la chronologie réelle naîtra quatre ans plus tard – et aussi peu naturel que l’odeur de papier brûlé qui a envahi la pièce. Dût-on représenter un visage exprimant le contraire de la compassion, on le trouverait ici. Et il est effrayant.

   « Tu t’es confessée, à présent mets à nu ton corps putride. »

   La fille baisse un moment les yeux, puis elle se lève et commence a déplacer le corsage. Mr Bartholomew est toujours assis dans le fauteuil, implacable. La fille se déshabille en lui tournant légèrement le dos. Lorsqu’elle a terminé elle s’assoit à l’extrémité du banc, à côté des vêtements qu’elle a ôtés et enlève ses bas à baguette. Enfin elle est nue, maintenant, n’ayant gardé que le collier de cornaline et le bonnet, assise les mains sur les genoux, la tête à nouveau courbée. Son corps n’est pas vraiment conforme aux goûts masculins de l’époque ; il est mince, la poitrine est menue, la peau plus blanche que rose ; mais on n’y peut voir aucune marque des turpitudes dont on vient de l’accuser.

 

2/   Résumé

   Avril 1736. Cinq voyageurs ont passé la dernière nuit du mois à l’auberge de C…, une lointaine ville provinciale du sud-ouest de l’Angleterre. L’aubergiste, Puddicombe, raconte que les deux gentlemen du groupe se sont présentés comme l’oncle et le neveu voyageant avec leurs deux domestiques et une servante qu’ils veulent placer auprès d’une riche parente vivant dans la région. Quelque temps après, on découvre Dick, le valet sourd-muet du plus jeune, pendu dans Cleave Wood, un bouquet de violettes enfoncé dans la bouche, les autres voyageurs ont disparu et une enquête est en cours, menée par Ayscough, un juriste qui s’acharne à recueillir le dépositions de tous les témoins qu’il peut retrouver. Certains se demandent si la servante n’est pas une dame de haut rang engagée sous un déguisement dans une aventure amoureuse ; d’autres ont noté l’étrange rapport qui lie Dick et son maître…

   Ce livre n’est pas un roman historique dans le sens habituel du terme. Cela commence autour d’une obsession qui prend source dans la seconde vague de la dissidence protestante en Angleterre. Cela devient un mystère à résoudre, une rigoureuse et passionnante enquête sur des événements singuliers qui conduit le lecteur, par d’étranges chemins, vers une vision centrale saisissante et ouvre sur la Réalité Historique. Ceux qui ont lu le Mage Daniel Martin ou Sarah et le lieutenant français retrouveront ici les extraordinaires qualités narratives de l’auteur qui font de ce livre un roman superbe, aussi puissant, aussi exaltant que tout ce que John Fowles a écrit jusqu’ici.

 

Descriptif

Editions Albin Michel année 1987 ISBN 2226029818, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre broché d’occasion grand format de 14,7x22,8 cm, 512 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser