Le livre de poche

GEDGE Pauline – Les enfants du soleil

Réf: re-ldp13757
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Les ordres de Tii balayèrent le palais et les casernes tel un vent furieux venu du désert et, trois jours plus tard, le jeune Aménophis s’embarquait pour Memphis dans le faste et l’apparat dignes d’un futur Dieu d’Egypte. Les eaux du fleuve avaient légèrement grossi, et la foule s’était attroupée le long des berges afin d’apercevoir ce Prince qui allait paraître enfin, semblable à une rumeur incarnée. Tii présidait à la cérémonie sur son trône d’ébène, à l’ombre d’un baldaquin précieux. Les éventails ondulaient mollement devant elle. A son côté siégeait Sitamon, de lin jaune gainée, et le plumeau de sa couronne de Première épouse vibrait au rythme de sa poitrine. Ay faisait les cent pas entre le Barque d’Etat et ses soldats figés, ruisselants de sueur. Emmaillotée de lin blanc et peinte de fards épais, Moutnodjme agitait mornement son fouet sous les palmes, tandis que ses nains haletaient à ses pieds.

   Un petit groupe de prêtres de Karnak conduits par Simout, Deuxième Prophète d’Amon, préparaient sistres et encens afin d’escorter le Prince de leurs prières. Tii eut envie soudain de revoir son frère Anon qui avait occupé avant Simout l’office sacré. Une année seulement s’était écoulée depuis que les fièvres l’avaient ravi à sa tendresse. Elle arracha le chasse-mouches des mains de son esclave et fébrilement délogea les insectes qui rampaient dans son cou et s’en venaient sucer le sel autour de sa bouche et de ses yeux ourlés de khôl.

 

2/   Pendant les soixante-dix jours que dura le deuil officiel et tandis que les prêtres embaumaient le corps de Pharaon et préparaient son tombeau, Malkatta s’emplit d’émissaires venus apporter de tous les coins de l’Empire des messages de condoléances à la Rein, des serments d’éternelle loyauté à son fils. Grave et digne, quoique non encore paré des insignes Royaux qui reposaient près de lui, dans les bras de leur gardien, Aménophis se perchait sur le trône afin d’y recevoir, de l’air le plus grâcieux, les paroles qui montaient vers lui. Mais sa pensée semblait ailleurs, à des milles de là. Lorsqu’il ne siégeait pas dans la salle d’audience, on le trouvait à la pouponnière, penché sur le berceau de Meritaton, ou assis au bord du lac en compagnie de son épouse, parlant peu, absorbé dans les écrits anciens que lui lisait à voix haute son scribe.

   Tii s’attendait de jour en jour à ce qu’il renvoie à Memphis les prêtres du Soleil, apaise les servants d’Amon et visite les bureaux de ses ministres, mais il n’en faisait rien et continuait à se comporter en jeune prince – comme s’il ne croyait pas encore qu’il eût vraiment droit au nom de Souverain Suprême.

 

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 13757 année 1996 ISBN 225313757X, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 448 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser