Gallimard

KESSEL Joseph – Les cavaliers

Réf: j-gmsjhc
5,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Ouroz était arrivé à la plate-forme du marchand d’étoffes. Il dédaigna les marches d’accès, prit appui légèrement contre le bord de l’estrade et fut d’un bond sur le tapis qui la couvrait. Tous – le négociant et ses hôtes – s’étaient levés pour l’accueillir. Tous – mais pat Toursène.

   Et Ouroz pensa malgré lui : »Les autres sont plus riches, plus titrés, plus puissants que ce vieil homme. Mais c’est lui le seigneur. »

   Alors, malgré ce qu’avait résolu son orgueil, Ouroz s’inclina comme il se devait jusqu’à l’épaule de Toursène, la toucha du front et prononça les paroles de respect et d’obéissance presque serviles dont un fils avait à saluer son père et qu’il haïssait depuis près de trente ans.

   Et la soumission d’Ouroz devant la foule qui l’idolâtrait donna, pour un instant, à Toursène, le sens de la paternité.

   Il se mit debout, leva une main. Tout le monde se tut sur-le-champ, et Toursène dit :

   - Je n’ai pas le goût des paroles inutiles. Donc, écoutez bien, car je serai bref. J’ai un nouvel étalon prêt à courir le jeu et il s’appelle le Cheval Fou. A Kaboul, la capitale, Ouroz mon fils, l’aura pour monture.

   Toursène reprit son souffle. Ce qu’il voulait dire était dit. Il n’avait plus qu’à reprendre sa place sur les coussins. Au lieu de ça, il leva de nouveau la main pour faire savoir qu’il n’avait pas achevé :

   - O vous qui m’entourez, dit-il lentement, et qui répandrez ensuite mes paroles, je vous prends à témoin. Si à Kaboul, la capitale, mon Jehol gagne le bouzkachi du Roi, il appartiendra dès cet instant à Ouroz, mon fils, et à lui seul.

 

2/   Résumé

   Le bouzkachi des grandes steppes du Nord est-il aussi savant que les joutes au bâton ? Plus brutal que les assauts de béliers ? Sauvage autant que les combats entre chiens et loups ? Ainsi s’interrogent les hommes de Ghazni, du pays de Kandahar et de celui de l’Hazaradjat, quand ils apprennent que, sur ordre du roi des Terres afghanes, le terrible jeu des Mongols de Gengis Khan va avoir lieu pour la première fois à Kaboul, au prochain mois de Mizan… Pour les tchopendoz, ces cavaliers qui, depuis plusieurs générations, s’affrontent autour du Hallal au péril de leur vie, le Bouzkachi, bien plus qu’un jeu, est l’épreuve à laquelle se mesure leur âme, et le cheval, le plus intime des compagnons. Et pour Toursène, l’aîné du clan, chef des écuries et maître des chevaux, comme pour son fils Ouroz, avide de gloire et de reconnaissance, le Bouzkachi du roi va marquer un de ces rares instants de la vie d’un homme où, soudain, son destin prend tournure.

 

Descriptif

Editions Gallimard 1000 soleils année 1992 ISBN 2070500799, Bon Etat général, couverture rigide, tranche et dos légèrement passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion relié moyen format de 12,8x21 cm, 380 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser