J'ai lu

KOJA Kate – Le sang des anges

Réf: fh-jale4097
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis
En rapport avec ce produitAutres produits

Titre original « Strange angels »

Traduit de l’américain par Nathalie SERVAL

Extrait

1/   De nouveau cette brûlure à l’estomac, ces prémices de diarrhée… Les nerfs. Ramasse son manteau, dix-neuf heures trente, parvient à mettre la main sur ses clés. Tente de se rappeler le déroulement des séances. Est-ce toujours le même ? Dessinez ce qui vous vient à l’esprit, dans l’intention de l’offrir à quelqu’un. Dessinez un secret, une hallucination, une vision, un rêve… Faites votre portrait puis passez la feuille à votre voisin. Grands dieux… Pourquoi ne leur demande-t-elle pas de s’arracher le cœur ou le cerveau, tant qu’elle y est ? A vos ordres, chef… Faut-il vous l’emballer ? Et lui, accepterait-il de se livrer ainsi ? Réponse immédiate : non.

   Pourquoi ?

   Toujours la même odeur malsaine de plastique dans la salle de bains, sans doute le rideau de la douche, rouge comme un cœur vu en coupe. Fait paraître la pièce plus chaude, plus petite. Quand on touche les murs, on s’attend à les trouver moites et poisseux de sel. Une crème couleur jaune d’œuf dans un pot transparent, pas du verre mais du plastique assez fin pour faire illusion et, sur l’étiquette, en lettres enjolivée, ILLUMINANCE. Quès aco ? L’illumination, ça, il connaît. Les dessins de Robin, par exemple : un jaillissement de lumière noire… Est-ce que ça fait mal à chaque fois ? Ça fait quel effet, d’emprunter à la folie son regard limpide ? Dis, Robin, ça fait quel effet ?

 

2/   Résumé

   Robin Tobias, vingt-huit ans, dessinateur. Signes particuliers : génial… et schizophrène.

   Son œuvre : visions à la fois terrifiantes et enchanteresses, entre Jérôme Bosch et Francis Bacon. Pour Grant, photographe sans inspiration, c’est la révélation. Désormais il n’a qu’un but : arracher Robin à l’hôpital psychiatrique, devenir l’ami qu’il n’a jamais eu. Mais aussi – surtout ? – creuser jusqu’au noyau dur de sa folie afin de découvrir la source de ce talent si singulier.

   Mais on ne joue pas impunément avec le cerveau humain. Surtout quand Saskia (un Botticelli version crade, givrée au dernier degré) décide de rendre à Robin sa nature angélique, tranchant un à un les liens qui l’unissent encore au monde des hommes, à son enveloppe charnelle et à la vie terrestre…

 

Descriptif

Editions J’Ai lu Epouvante 4097 année 1995 ISBN 2277240974, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos passés et marqués avec un accroc sur la tranche arrière et sur la dernière page de garde, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre broché d’occasion format poche de 11,2x17,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser