Editions du Rocher

La Nouvelle revue de Paris – n°3 Septembre 1985

Réf: rv-edrnrp3
5,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Numéro spécial Ernst Jünger avec un entretien exceptionnel de 30 pages avec l’auteur !

Extrait

1/   Michel Déon, une méditation sur l’Histoire

   A 90 ans, Ernst Jünger ne semble jamais avoir été aussi jeune, et la curiosité, la fertilité de son esprit n’ont peut-être jamais été aussi ouvertes. Eumeswil pourrait être le livre d’un jeune homme saisi par le vertige de la connaissance. Ce roman – mais s’agit-il d’un roman ? – complète le cycle de son œuvre et amplifie les grands thèmes qui ont préoccupé cette intelligence si sensible, si attentive au présent et au passé. Dans Approches, Drogues et Ivresses, il avait joué à dépasser les limites de la conscience, entreprise particulièrement hardie pour un homme qui s’était toujours efforcé à la lucidité et à la maîtrise de soi. Il y appliquait une méthode allemande par son sérieux et sa gravité. Dans Le Lance-pierres il inventait une enfance qui masquait la sienne. Ce roman mélancolique frôlait la tragédie : une jeune âme y rencontrait la violence, la dureté et le plaisir. Eumeswil est aussi une fiction bien que l’on n’y retrouve guère de ressorts romanesques, et à peine une histoire, celle d’une cité manœuvrée par un tyran ambigu, le Condor, assisté d’un majordome, le Domo, qui maintient l’ordre avec les moyens les plus faciles et les plus courants : le terreur et la délation.

 

2/   Marcel Schneider, Temps et Eternité

   Quand nous disons : le temps passe, nous nous faisons du temps une conception linéaire. Nous le voyons progresser du présent où il s’actualise vers le jamais plus où il disparaît et s’engloutit. Il s’agit là d’un mouvement irréversible qui engendre en nous désespoir et nostalgie puisque nous perdons à jamais ce que nous tenons entre nos mains. Mais ceux qui croient au temps cyclique, à l’éternel retour, pensent que tout revient, els saisons comme les ères cosmiques, les fêtes comme la promesse de la félicité. Aussi Jünger peut-il écrire : »Le tempos qui fait retour est un temps qui apporte et qui rapporte. Les heures sont de vraies cornes d’abondance. Il y a des levers d’astres et des déclins, des flux et des reflux, des conjonctions et des culminations. Le temps progressif au contraire, ne se mesure pas par cycles et révolutions, mais par rapport à des échelles. C’est un temps homogène. Dans le retour, c’est l’origine qui est essentielle ; dans le progrès, c’est le terme. »

  

Descriptif

Editions du Rocher année 1985 ISBN 2268003922, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché grand format de 14,3x22,7 cm, 192 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser