Le livre de poche

LEMAITRE Pierre – Travail soigné

Réf: pt-ldp31850
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Bergeret, le responsable de l’Identité, en bon militaire qu’il avait été, n’était pas homme à se précipiter ni, satisfait de son importance, à répondre aux urgences de quiconque. Mais sans doute Le Guen avait-il usé de son influence (combat de titans entre les deux hommes, deux inerties s’affrontant dans un corps à corps pathétique, comme dans un combat de sumos filmé au ralenti). Toujours est-il qu’en fin d’après-midi, Camille disposa des premiers éléments provenant de l’Identité.

   Deux jeunes femmes, donc entre 20 et 30 ans, Blondes toutes les deux. L’une, 1,65 m, 50 kg, une tache devin au genou (intérieur gauche), bonne denture, forte poitrine, l’autre, à peu près la même taille, à peu près le même poids, aussi bonne denture,  pas de signe particulier, assez forte poitrine également. Les deux victimes avaient pris un repas au cours des trois à cinq heures ayant précédé la mort : crudité carpaccio, et vin rouge. L’une des victimes avait choisi des fraises au sucre, l’autre un sorbet au citron. Toutes deux avaient également bu du champagne. Une bouteille  de Moët Hennessy brut et deux coupes retrouvées sous le lit portaient leurs empreintes. C’est avec les doigts découpés et regroupés que la trace sanguinolente avait été faite sur le mur. La reconstitutions du modus operandi, expression dont raffolent tous ceux qui n’ont jamais fait de latin, allait évidemment prendre davantage de temps. Dans quel ordre avaient-elles été découpées en morceaux, de quelle manière, et avec quoi ? Avait-il fallu un seul ou plusieurs hommes (ou femmes ?) ; avaient-elles été violées, comment (ou avec quoi ?). Autant d’inconnues dans cette équation macabre que Camille avait pour mission de résoudre.

 

2/   Camille replia le journal avec précaution. Le Guen n’aima pas le calme soudain de son ami.

   - Camille, tu laisses pisser, tu m’entends ?

   Et devant le mutisme de Camille :

   - Tu le connais ce type ?

   - Il m’a contacté hier, oui, lâcha Camille. Je ne le connais pas particulièrement mais lui, en revanche, il semble me connaître assez bien…

   - Il a surtout l’air de ne pas t’aimer beaucoup.

   - Ça, je m’en fous. Non, moi, ce qui m’embête, c’est l’effet boule de neige. Les autres journaux vont prendre le relais et…

   - Et déjà que le juge n’a pas dû apprécier la couverture télé d’hier soir… Cette affaire vient à peine de commencer et tu as déjà toute la presse, tu comprends ? Je sais, tu n’y es pour rien… mais cet article, en plus…

   Le Guen avait repris le journal et le tenait à bout de bras comme une icône. Ou comme une merde.

   - Une belle page entière, avec ça ! Avec ta photo et tout le bordel…

 

3/   Résumé

   Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre.

   Et il a raison. D’autres crimes vont suivre, horribles, illogiques… LA presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ».

   Policier atypique, le commandant Varhoeven ne craint pas les affaires hors normes, mais celle-ci va le laisser totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu’à la vie même de Camille qui n’échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organier dans les règles de l’art…

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 31850 de 2013 ISBN 9782253127383, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos moyennement marqués et passés, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,3x17,8 cm, 416 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser