Points
PROMO

LEON Donna – Des amis haut placés

Réf: pt-pp1225
1,50 € TTC
2.00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Traduit de l’américain par William Olivier DESMOND

Titre original  « Friends in high places » Donna Leon, 2000

Extrait

1/   « Quoi », s’exclama Brunetti, incapable de se contrôler.

   Il ne chercha même pas à modifier le ton outragé qu’il entendait dans sa voix.

   « Qu’est-ce que vous voulez dire, qu’il n’existe pas ? ».

   Rossi s’enfonça dans son fauteuil, sans doute pour s’éloigner des parages immédiats de son vis-à-vis et de son irritation. Il le regardait, comme intrigué de voir quelqu’un réagir avec autant de vigueur à la remise en question d’une réalité matérielle qui crevait pourtant les yeux. Il se détendit légèrement lorsqu’il estima que Brunetti n’avait pas d’intentions violentes, ajusta les papiers sur ses genoux et répondit :

   « Je veux dire qu’il n’a pas d’existence pour nous, signor Brunetti.

   - Et qu’est-ce que cela veut dire, pas d’existence pour vous ?

   - Que nous n’avons aucun document le concernant dans nos archives. Ni demande de permis de construire, ni plans, ni approbation en fin de chantier. Autrement dit, il n’existe aucune preuve administrative que cet appartement ait jamais été construit. »

   Et avant que son interlocuteur ait pu parler, il ajouta, la main sur le dossier que Brunetti venait de lui donner :

   « Et malheureusement, vous ne pouvez nous en fournir aucune. »

   Brunetti se souvint d’une histoire que Paola lui avait racontée un jour : celle d’un écrivain anglais qui confronté à un  philosophe prétendant que la réalité n’existait pas, avait donné un coup de pied dans un caillou en disant au philosophe de « prendre ça ». il revint bien vite à des soucis plus immédiats. Il n’avait qu’une connaissance assez vague des mécanismes des autres administrations de la ville, mais il ne lui semblait pas qu’il appartînt au bureau du Cadastre où apparemment seuls les titres de propriété étaient conservés, d’archiver ce genre d’informations.

 

2/   Dans la cabine, Brunetti sortit de sa poche le mouchoir contenant le portefeuille et tendit le tout à Vianello.

   « Pourras-tu descendre ça au labo et faire rechercher des empreintes, quand on arrivera ? »

   Vianello acquiesça, et Brunetti poursuivit :

   « Celles qui sont sur le plastique doivent appartenir à Franchi, et on peut donc les éliminer. Et envoie quelqu’un à l’Hôpital prendre les empreintes de Rossi.

   - Autre chose, monsieur ?

   - Quand ce sera fini, qu’on me rapporte le portefeuille. J’aimerais voir ce qu’il contient. Dis-leur aussi que c’est urgent. »

   Le sergent le regarda, l’air patelin.

   « Parce qu’il arrive que ça ne le soit pas ?

   - En tout cas, dis à Bocchese qu’il y a un mort, dans cette affaire. Ça le poussera peut-être à se bouger un peu.

   - Bocchese serait le premier à vous faire remarquer que si le type est mort, il n’y a plus aucune raison de se presser », remarqua Vianello.

   Brunetti préféra ne pas relever.

 

3/   Résumé

   Personne n’aime être dérangé un samedi matin par un visiteur impromptu. Surtout pas le commissaire Brunetti, et encore moins par une sombre affaire de permis de construire concernant son propre appartement… Simple formalité ? Pas si sûr.

   De fil en aiguille, le commissaire découvre l’existence d’un vaste réseau de corruption. Derrière la façade fastueuse de la Cité des Doges, le monde interlope des dealers, des usuriers et des ripoux dicte sa loi.

   «  Donna Leon a le don de la ténacité : elle mène cette série d’une main de maître depuis onze épisodes sans qu’elle ait jamais perdu son mordant. » Topo

 

Descriptif

Editions Points P1225 année 2007 ISBN 9782020593434, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos légèrement marqués et passés, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11x18 cm, 286 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser