Hachette

MAEL Pierre – Fille de rois

Réf: j-hbvpmfr
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Illustrations Maurice GRIMAUD

Extrait

1/   La nuit que Jeanne la Pâle passa dans l’auberge de Baud fut troublée par de graves incidents.

   Elle y trouva la réponse aux questions inquiètes qu’elle avait posées à ses suivantes aussi bien qu’à son jeune cousin Hervé de la Ville-Rouault.

   Après avoir assuré la retraite de sa nièce dans l’appartement qu’elle allait occuper avec sa tante, la dame de Plonay, et ses femmes Reine Bohec et Aloyyse Kemener, le sire de Kerbullie était redescendu dans la grande salle du rez-de-chaussée pour y dîner en compagnie de son neveu, du majordome et des deux domestiques Hugon et Yves, serviteurs de choix.

   « Ça, maître Anthelme, demanda-t-il au majordome, avez-vous disposé toutes choses pour la nuit afin que Mme Jeanne n’ait point à pâtir de la mauvaise saison ni des ennuis du voyage ?

   - Monsieur, répondit le vieillard avec une déférence qu’il n’était point exempté du sentiment de dignité qu’il puisait dans la considération de ses fonctions de confiance, Mme Jeanne n’aura pas à se ressentir du voyage, non plus que de la saison. J’ai veillé à ce que rien ne fût oublié ni négligé de ce qui peut assurer ses aises. Sous mes yeux, Reine Bohec a mis, elle-même, dans la voiture, douze paires de draps et autant de couvertures. J’y ai fait placer, en outre des bouillottes de fer et aussi trois bassinoires de cuivre pour chauffer les lits, et la petite Aloyse  a emporté deux flacons d’un vulnéraire et trois pots d’un baume à la cannelle dont le secret a toujours appartenu à la maison de Penthièvre. Ce fut avec ce baume que Jeanne la Boiteuse soigna le Bienheureux Charles de Blois et le rappela des portes de la mort, après la bataille de la Roche-Derrien où le bon prince fut navré de dix-huit blessures mortelles. J’ai fait également…

   - Bien, bien, interrompit Geoffroy de Kerbullie pour arrêter les verbeuses explications du digne homme. Chacun sait, maître Anthelme que vous êtes le plus scrupuleux des serviteurs et le plus sage des vieillards. »

 

2/   Résumé

   Dans une auberge de Bretagne, une bande de brigands livre un furieux assaut conte la vaillante Jeanne de Poher et sa modeste escorte.  

   Belle occasion pour Hervé de la Ville-Rouault, cousin et écuyer de la jeune comtesse, de faire les preuves de son courage et de son adresse !

   Avec la même ardeur, le chevalier servant de Jeanne tuera des loups affamés qui attaquent le convoi.

   Sous les ordres du Grand Condé, à la bataille de Rocroi, Hervé se couvre d’honneur et de gloire et poursuit le chemin de son ascension.

   La promesse d’un fabuleux destin et la main de sa belle cousine sont à ce prix.

 

Descriptif

Editions Hachette Bibliothèque Verte année 1973, Etat général Correct, couverture rigide, tranche et dos un peu passés et moyennement marqués, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion relié format poche de 12,3x17,2 cm, 252 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser