Le Cherche midi

MARCHAND François – Un week-end en famille

Réf: rf-cmfmwef
3,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Maurice dessina à grands traits la route d’Izernore, qui couvrit, tel un serpent monstrueux, toute la feuille.

   - Et donc, je prends la route d’Izernore ?

   Maurice me fixa, consterné :

   - Surtout pas ! Tu ne prends pas la route d’Izernore. Je te la mets, comme ça, pour que tu te souviennes. Tu ne la prends pas ! Bon, après, au rond-point, tu as un snack sur ta droite et un dépôt de vieux pneus à gauche. Tu vas tout droit, tu passes devant la déchetterie et l’abattoir municipal, ensuite, tu verras des caravanes, des dizaines de caravanes sur ta gauche.

   - C’est un camp de gitans ?

   Maurice, cette fois, adopta un regard plus dur, qui me rappela un peu celui de la veille au soir, lorsque je lui avais demandé pourquoi il n’avait pas de piscine.

   - Non, c’est une entreprise de location de caravanes tenue par un cousin à moi. Tu verras, c’est marqué « SA CAMPUGNAN » en énorme sur un hangar en tôle. Pourquoi tu parles de gitans ?

   - Heu, comme ça, pour plaisanter.

   - Ce n’est pas un sujet de plaisanterie. Ne compare pas l’entreprise de mon cousin à un camp de gitans. Ensuite, tu as la route de Géovreisset…

    Un silence s’établit. Je ne savais pas trop que répondre. Fallait-il la prendre, cette fois, ou non ? Maurice attendit quelques instants, un peu comme un professeur teste son élève, guettant l’erreur grossière. La route de Géovreisset s’étala soudain sur le plan de fortune, telle une promesse. Elle rivalisait par son ampleur, avec celle d’Izernore. J’en déduis qu’il convenait de la snober.

   - Et je ne las prends pas ?

   Maurice s’épongea le visage avec un mouchoir douteux. Ses doutes sur mes capacités intellectuelles commençaient à trouver une douloureuse confirmation.

   - Bien sûr que si, tu la prends. Si je te la mets en si gros, c’est pour que t’en souviennes !

 

2/   Résumé

   Faire la connaissance de ses beaux-parents n’est jamais chose facile. Surtout s’ils habitent en Samouse, région que le jeune marié va apprendre à connaître le temps d’un week-end.

   Dès le vendredi soir, il lui est évident que cela se passera mal. Mais jusqu’à quel point ?

   Et l’impulsivité dont il fera preuve est-elle due à son état psychologique déjà bien dégradé ou à la rencontre de plein fouet avec cette diabolique région ? Son objectif de départ – limiter les dégâts – finira par faire place à une exaltation mystique qui culminera le dimanche, jour du Seigneur.

   Un roman désopilant. Un jeu de massacre permanent où tous les mauvais sentiments sont mis à l’honneur.

   François Marchand est déjà l’auteur au Cherche Midi de L’imposteur et de Plan social. Son humour en fait un auteur à part, un orfèvre du sarcasme.

 

Descriptif

Editions Le Cherche Midi année 2012 ISBN 9782749124377, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, intérieur frais, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché grand format de 14x22 cm, 120 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser