Presses de la cité

MASTERTON Whit – Fais le mort

Réf: pt-pcp8
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Play like you’re dead » Whit Masterton 1967.

Traduit de l’anglais par Simone HUINH

Extraits

1/   La sonnerie du téléphone bourdonna :

   - Brigade criminelle.

   - Bonjour, sergent Delos, lança la voix joyeuse de Jensen. La journée s’annonce morose, mais je vais vous la pimenter en vous envoyant une visiteuse. Mrs. Trenna Jean Burdick, membre des ligues féminines, moins de trente ans, franchement blonde. Mais pour moi, c’est une blonde récente !

   - De quoi se plaint-elle ?

   - Disparition d’enfant, elle vous racontera. Ce n’est pas moi qui enquête, sergent, je me contente de diriger les clients vers la section convenable.

   Delos enfila sa veste. Quatre tables de travail meublaient l’antre crasseux de la brigade. Deux d’entre elles étaient inoccupées, tout comme l’enclave vitrée qui était réservée au patron de la section. La table proche de la fenêtre dominant le patio et du rafraichisseur d’eau, était par tradition celle du sergent de permanence le plus ancien en grade.

   - On la tient notre chance, observa Delos à Sid Yoder qui, tassé sur sa chaise, avait allongé ses jambes sur le quatrième bureau. On vient d’assassiner le maire.

   - Affreux ! marmonna Yoder sans lever les yeux de son journal.

   - Sur les marches du perron de la mairie. Et à coup de hache… Bon Dieu, que te faut-il pour te réveiller ?

   - Mon horoscope d’aujourd’hui m’a prévenu de ne pas me surmener.

 

2/   Delos s’arrêta dans une cabine téléphonique pour appeler la brigade criminelle. Yoder l’informa qu’il n’avait pas localisé Orrin et son fils au zoo malgré plusieurs tentatives.

   - S’il y était, il aurait entendu l’appel et y aurait répondu. L’homme est un drôle d’animal Connie, j’ai dû me tromper.

   - Tu n’as pas d’autres inspirations ?

   - On pourrait alerter toutes les patrouilles du secteur de Serra Park.

   - On ne va tout de même pas tirer au canon pour descendre un moustique ! D’ailleurs, je te parie à deux contre un que Mrs Burdick a eu des nouvelles de son mari.

   - Peuh ! Si j’étais mauvais, je te ferais casquer ! Je viens de lui parler, elle n’a rien de neuf.

   - Tu lui as raconté que je jouais les démarcheurs ?

   - Non, je lui ai simplement dit que tu effectuais un contrôle de routine. C’est étrange, elle ne semblait pas aussi soucieuse que ce matin. Qu’en penses-tu ?

   - Interroge Redfern, il est très fort là-dessus. Ah ! une idée, Sid ! La mère de Burdick habite quelque part dans la Valley. Dans Washington Boulevard. Burdick lui a peut-être conduit son fils. Tu as le numéro de téléphone ?

   Le numéro n’était pas indiqué dans l’annuaire.

   - Ou bien elle ne possède pas le téléphone ce qui est invraisemblable, ou bien elle ne figure pas à l’annuaire, déclara Yoder. Ne bouge pas, j’appelle la compagnie du téléphone.

  

3/   Résumé

   Un enfant disparaît, un psychopathe qui cherche à se venger d’un monde hostile, un policier en colère… il en résulte une chasse à l’homme à la mesure de Los Angeles, passionnante, fertile en rebondissements et un roman dont la fiction a des airs troublants de réalité.

 

Descriptif

Editions Presses de la Cité Punch 8 année 1972, Assez Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur jauni, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11x17,8 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser