Points

MOSBY Steve – Les fleurs de l’ombre

Réf: pt-ptp2941
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Black Flowers » Steve Mosby, 2011

Traduit de l’anglais par Laura Derajinski

Extrait

1/   La sensation insidieuse se transforma lentement en une démangeaison de panique irrationnelle. Quand lui avais-je parlé pour la dernière fois ? Deux semaines plus tôt, me rendis-je compte… Pour être honnête c’était vraiment bien plus long qu’à la normale. Et, à y repenser, il m’avait paru plus préoccupé que d’ordinaire. Comme s’il avait quelque chose de plus sérieux à l’esprit…

   Mais à force de réfléchir, on peut se créer tout un tas d’inquiétudes.

   « Je suis sûr que ce n’est rien de grave, dis-je. Il n’est pas du genre à faire une connerie. Il a mal vécu la mort de maman, c’est sûr, mais il a canalisé ses sentiments dans ses écrits. »

   Prononcée à voix haute, l’idée me sembla idiote.

   Marsha n’en fut pas rassurée. » Tu pourrais aller vérifier pour moi, s’il a bien, Neil ? Franchement, ça me tranquilliserait. »

   Je me frottai le front. Il n’y avait jamais eu de raison de s’inquiéter auparavant, ça n’allait pas commencer maintenant. Mais j’aurais beau me le répéter encore et encore, cela ne ferait pas la moindre différence.

   « Oui, je vais y aller. »

 

2/   Je me rendis à l’université. Je n’avais nul autre endroit où aller.

   En cette soirée de week-end, le campus était en pleine effervescences. J’entendais dans le lointain les boums rythmés d’une fête qui se répercutaient contre le sol dallé. Le son était menaçant, comme si une bête énorme était tapie sous le sol, invisible, ruant pour retrouver sa liberté. Je croisai des groupes d’étudiants cheminant dans l’ombre vers la musique. Leurs rires semblaient discordants. J’avais les nerfs à vif mais l’impression d’être à moitié endormi.

   Qu’est-ce que je foutais, bordel !

   Vous ne contacterez pas la police, m’avait averti l’homme.

   Et je n’allais pas contacter la police – pas encore. Qui que soit cet homme, il avait raison : personne ne me croirait. Que pourrais-je leur dire ? Que, vingt ans plus tôt, un dénommé Robert Wiseman avait écrit un roman sans doute inspiré par un vrai sérial killer ? Et que, tant d’années après, le tueur était encore en activité et recherchait sa fille disparue ? Qu’il venait de kidnapper ma copine enceinte pour me faire chanter ?

   En cet instant, je ne savais pas moi-même ce que j’étais censé croire dans cette histoire.

 

3/   Résumé

   Des corps d’enfants recouverts de roses noires, la marque du tueur. Ainsi commence La fleur de l'ombre’, roman que le père de Neil, écrivain, a lu et relu jusqu’à son suicide. Cette histoire est inspirée de faits réels ; le meurtrier n’a jamais été arrêté. Entre les pages des livres de son père, Neil trouve des pétales noirs. La fiction devient réalité, partout les fleurs de l’ombre sèment la mort.

 

Descriptif

Editions Points Thriller P2941 année 2013 ISBN 9782757826171, Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre broché d’occasion format poche de 11,2x17,8 cm, 408 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser