Folio

QUENEAU Raymond – Exercices de style

Réf: rf-f1363
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Un jour, vers midi, je montai dans un autobus presque complet de la ligne S. Dans un autobus presque complet de la ligne S, il y avait un jeune homme assez ridicule. Je montais dans le même bus que lui, et ce jeune homme, monté avant moi dans ce même autobus de la ligne S, presque complet, vers midi, portant sur la tête un chapeau que je trouvai bien ridicule, moi qui étais monté dans le même autobus que ce jeune homme, sur la ligne S, un jour, vers midi.

   Ce chapeau était entouré d’une sorte de galon tressé comme celui d’une fourragère, et le jeune homme qui le portait, ce chapeau, - et ce galon – se trouvait dans le même autobus que moi, un autobus presque complet parce qu’il était midi et, sous ce chapeau, dont le galon imitait une fourragère, s’allongeait un visage suivi d’un long, long cou. Ah ! qu’il était long le cou de ce jeune homme qui portait un chapeau entouré d’une fourragère, sur un autobus de la ligne S, un jour vers midi.

 

2/   Moi je comprends ça : un type qui s’acharne à vous marcher sur les pinglots, ça vous fout en rogne. Mais après avoir protesté aller s’asseoir comme un péteu**, moi, je comprends pas ça. Moi j’ai vu ça l’autre jour sur la plate-forme arrière d’un autobus S. Moi je lui trouvais le cou un peu long à ce jeune homme et aussi bien rigolote cette espèce de tresse qu’il avait autour de son chapeau. Moi jamais j’oserais me promener avec un couvre-chef pareil. Mais c’est comme je vous le dis, après avoir gueulé contre un autre voyageur qui lui marchait sur les pieds, ce type est allé s’asseoir sans plus. Moi, je lui aurais foutu une baffe à ce salaud qui m’aurait marché sur les pieds.

   Il y a des choses curieuses dans la vie, moi je vous le dis, il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas. Deux heures plus tard, moi je rencontre de nouveau ce garçon. Moi, je l’aperçois devant la gare Saint-Lazare. Moi, je le vois en compagnie d’un copain de sa sorte qui lui disait moi je l’ai entendu : » Tu devrais remonter ce bouton-là ». Moi, je l’ai bien vu, il désignait le bouton supérieur.    

 

3/   Résumé

   Le narrateur rencontre, dans un autobus, un jeune homme au long cou, coiffé d’un chapeau orné d’une tresse au lieu de ruban. Le jeune homme échange quelques mots assez vifs avec un autre voyageur, puis va s’asseoir à une place devenue libre. Un peu plus tard, le narrateur rencontre le même jeune homme en grande conversation avec un ami qui lui conseille de faire remonter le bouton supérieur de son pardessus.

   Cette brève histoire est racontée quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf manières différentes. Mise en images, portée sur la scène des cabarets, elle a connu une fortune extraordinaire. Exercices de style est un des livres les plus populaires de Queneau.

 

Descriptif

Editions Folio 1363 année 1991, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos passés et un peu marqués, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11x17,8 cm, 162 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser