Hachette

QUINE Caroline – Alice détective

Réf: j-hbvcqad55
3,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Illustrations Albert CHAZELLE

Texte français d’Hélène COMMIN

Extrait

1/   « N’oublie pas que tu dois voir maître Rolsted aujourd’hui », rappela Alice à son père le lendemain matin au petit déjeuner.

   « Je vais lui téléphoner en arrivant à mon bureau, promit James Roy. Mais encore une fois, ne garde pas trop d’illusions : il est probable que je n’apprendrai rien de sensationnel. »

   Alice se mit à rire.

   « Je n’espère pas l’impossible, rassure-toi, répondit-elle. Il me suffirait d’obtenir un simple indice sur ce mystérieux testament pour m’estimer satisfaite…

   - Dis-moi, que comptes-tu faire aujourd’hui ? questionna James Roy.

   - Peut-être quelques courses dans la matinée, et cet après-midi je suis invitée à goûter chez Betty Scott.

   - Alors, tu es beaucoup trop occupée pour venir déjeuner avec moi…

   - Oh ! papa, moi qui en meurs d’envie ! s’écria Alice, les yeux brillants de joie. J’ai tellement hâte de savoir à quoi m’en tenir au sujet de ce testament !

   - Eh bien, si vraiment tu crois en avoir le temps, dit James Roy avec malice, passe à mon bureau vers midi. A moins que Georges Rolsted n’ait décliné mon invitation, nous essaierons de nous renseigner sur le compte de Josiah. Je te recommande toutefois de ne manifester aucune impatience et de ne pas montrer l’intérêt que tu portes à cette affaire.

 

2/   Bien qu’Alice eût le ferme dessein de venir en aide à Grace et Millie Horner, les jours passèrent sans qu’elle découvrit aucun moyen de savoir si le second testament de Josiah Crosley était tombé aux mains des Topham.

   La jeune fille évitait d’aborder le sujet avec son père, mais celui-ci n’était pas dupe de cette feinte indifférence.

   « Je vois bien que cette affaire Crosley continue à te préoccuper, dit-il un jour à Alice en déjeunant. Tu te fais du souci, il ne faut pas prendre tout ceci trop à cœur. Nous ne pouvons, hélas, rien entreprendre sans être en possession du testament de Josiah. Aussi vaut-il mieux ne plus songer à disputer l’héritage aux Topham : la cause est entendue… C’est à peine si tu as mis le nez dehors depuis la visite de Grace et Millie. Sors, promène-toi, va dans les magasins, que sais-je, mais change-toi les idées ! »

 

Descriptif

Editions Hachette Bibliothèque Verte année 1955, Etat général Correct, couverture rigide, tranche et dos un peu passés et moyennement marqués avec les coins frottés, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion relié format poche de 12,7x16,3 cm, 258 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser