RENARD Maurice – L’homme truqué

Réf: fh-avmrht
2,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extraits

1/   Mochon ramassa près du mort un révolver. Le chargeur était plein, une cartouche occupait le tonnerre, l’intérieur du canon luisait. L’arme, par conséquent, n’avait pas servi.

   - Un crime, fit Mochon. Mais le mobile n’est pas le vol. Cet argent, ces billets…

   - On ne peut pas dire. Ainsi, il devait avoir un carnet, un agenda, ce docteur, et nous n’en voyons pas. Il pouvait avoir sur lui bien des choses que nous ne savons pas…

   - C’est ce que je voulais dire, expliqua Mochon. S’il y a eu vol, ce n’est pas un vol ordinaire… Est-ce qu’il avait des ennemis ?

   - pas à ma connaissance. Il a été démobilisé vers janvier, et, depuis, il exerçait à Belvoux et dans les environs, sans tapage. Il passait pour un bon médecin. Je le connais pas autrement, vous savez !... La mort remonte à plusieurs heures… Qu’est-ce qu’il est venu faire là, cette nuit ?...

   - Remarquez les chaussures, dit Mochon. Elles n’ont presque pas de boue.

   - Et rien n’indique une lutte. Les habits ne sont pas déchirés, pas même froissés

   Juliaz examinait la route. Pâteuse à souhait, elle gardait, remarquablement nettes, les empreintes de la nuit. Les pas du docteur furent repérés.

   On en voyait trois, ni un de plus, ni un de moins ; trois pas marchant transversalement à la voie, trois pas qui ne venaient de nulle part et s’arrêtaient tout à coup. Puis c’était la marque d’un corps pesant qui, de toute la force de sa chute, avait imprimé dans la bouillie terreuse l’image d’une fourrure épaisse ; quelques poils restaient collés à ce moule.

   Il fut aisé de conclure que le docteur Bare avait été fusillé à sa descente de voiture, sans doute par un agresseur caché dans les bois, et qu’à ce moment il était vêtu d’une peau de bique ; son meurtrier l’avait traîné de côté pour l’en dépouiller et le fouiller commodément.

 

2/   Résumé

   Les gendarmes découvrent le cadavre du Dr Bare, tué lors d’un guet-apens. Pour comprendre les raisons de ce meurtre apparemment sans mobile, un carnet laissé par la victime permet aux enquêteurs de décrypter l’incroyable mystère auquel la victime a été confrontée. U an plus tôt, un poilu de 14, dont le nom figure pourtant sur le monument aux morts, est revenu incognito dans sa ville, animé par une terreur que son ami médecin va peu à peu comprendre. Capturé par les Allemands, il a servi de cobaye pour une expérience scientifique ; il est désormais un homme truqué… mais aussi un homme traqué qu’il va falloir essayer de sauver.

   Suspense scientifique, réflexion poétique et angoissante, écho littéraire de la Grande Guerre dont il est un des textes les plus singuliers, ce court roman de Maurice Renard confirme l’indéniable singularité et le style imparable de l’un des grands noms du fantastique français.

 

Descriptif

Editions L’Arbre Vengeur année 2014 ISBN 9791091504171, Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,7x16,7 cm, 140 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser