Fleuve Noir

SCHEER et DARLTON – Les conquérants de Takéra – Perry Rhodan 207

Réf: sf-fnpr207
2,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Romans de H.G. EWERS et Hans KNEIFEL

Titre originaux « Die Operationsbasis » ; « Im arsenal der Androiden » ; « Der archivplanet » et « Zeitpunkt X »

Traduit de l’allemand par José GERARD et Michel VANNEREUX

Extrait

1/   Lorsque le docteur Ingvar Bredel revint à lui, il se vit entouré de physionomies étrangères. L’une d’elles était de couleur sombre, avait une couronne de cheveux crépus et ricanait en silence.

   - Où suis-je ? s’enquit le jeune homme.

   La grimace du Noir s’accentua.

   - Dans la section d’équipement du commando de débarquement, lieutenant. J’espère que vous vous sentez déjà plus gaillard.

   - Oui, souffla Bredel en roulant des yeux dans toutes les directions. Mais ça irait encore mieux si je me réveillais enfin.

   - Il aura très vite récupéré, affirma un grand individu sec en combinaison d’officier. Vous aviez vraiment besoin de la paniquer ainsi, Marum ?

   - Comment ça, le paniquer ? répliqua l’interpeller. Moi, quand j’ai été promu lieutenant, je n’ai pas pu retenir ma joie !

   - C’est sûr, s’immisça un athlète trapu, sauf que le docteur Bredel n’a pas été promu mais plutôt dégradé. D’assistant médical à lieutenant sanitaire. Tu piges, tête de pioche ?

   Ingvar émit une série de sons gutturaux. Quelqu’un lui tendit une flasque à laquelle il but une longue gorgée.

   Une quinte de toux le secoua et ses yeux s’emplirent de larmes. Une fois capable de s’exprimer, il demanda :

   - Si j’ai bien compris, on m’a muté dans les troupes de débarquement, c’est ça ?

   Goshe Marum lui tapota gentiment sur l’épaule, pour le réconforter, sans que son expression ne varie d’un iota.

   - Ne vous offusquez pas trop, Bredel. Dans un an tout au plus, vous aurez une autre promotion et serez automatiquement réaffecté à l’hôpital de bord.

 

2/   La nature avait presque offert une sœur à l’étoile Taïmay quand son système était né d’un nuage d’hydrogène en rotation. Il n’avait pas manqué grand-chose à la masse de la deuxième planète pour qu’elle atteigne la valeur critique au-delà de laquelle s’amorçait le processus de fusion nucléaire.

   Après cela, il était resté peu de matériau pour les première et troisième planètes. La numéro un, très proche de la géante tutélaire, était une perpétuelle fournaise. La numéro trois avait la taille de Mars, mais avec une densité beaucoup plus élevée. Sa rotation durait dix-huit heures et quarante minutes standard.

   Perry Rhodan suivait, sur les moniteurs de la détection, l’attaque simulée contre TCR que menaient les flottilles de croiseurs et de corvettes. Les navires pénétraient dans les autres couches atmosphériques sur des trajectoires tangentielles puis en ressortaient pour rejoindre l’espace libre.

   - Là en bas, rien ne bouge, Perry, annonça Atlan par liaison hypercom focalisée.

   La projection tridimensionnelle donnait l’impression que l’Arkonide, dans sa lourde tenue de combat, se tenait debout dans le central.

   - Aucune impulsion de localisation ? s’enquit le Stellarque.

   - Rien. Pas même un influx mental. L’Emir n’a pu effectuer qu’un examen superficiel mais je suis convaincu qu’il n’y a sur cette planète que des synthoïdes et des cerveaux positroniques.

   Le terme « synthoïde » s’était entre-temps imposé pour désigner les pseudocorps élevés sur TCR.

 

3/   Résumé

   Vavishon, confident du Tashkar de la galaxie Gruelfin et commandant suprême de la flotte takérane de répression, est tombé au pouvoir des Terraniens… Maîtrisant le transfert métasonique, il va faire vivre des heures d’angoisse et de danger à ses adversaires tout en le précipitant droit dans un piège mortel. Mais la planète-Arsenal TCR répondra-t-elle à ses attentes selon le plan qu’il a prévu ? Et quelles découvertes l’ex-Ganjo Ovaron, aidé par ses alliés venus de la Voie Lactée, fera-t-il ensuite sur le Monde des Archives des Raconteurs, Molakesh ? L’ancien souverain banni est très loin de se douter des machinations sordides ourdies par les Takrans avides de puissance qui ont jadis asservi sa patrie et traqué sans merci les derniers représentants de son peuple…

 

Descriptif

Editions Fleuve Noir année 2005 ISBN 2265080519, Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 288 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser