Hachette

SECHAN Olivier – Les six Compagnons à l’étang de Berre

Réf: j-hbv182
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

D’après les personnages créés par Paul-Jacques BONZON

Illustrations de Robert BRESSY

Extrait

1/   Quand Hector Bassarte reposa l’écouteur du téléphone, son visage exprimait la plus extrême surprise en même temps que les signes d’un prochain orage.

   Pendant quelques secondes, il regarda fixement le Tondu et Tidou, debout devant sa table, et qui avaient silencieusement suivi la conversation. Puis il éclata :

   « Pas rentré chez lui, vous avez entendu, hein ? Il n’est pas rentré chez lui, contrairement à ce qu’il dit dans ses lettres ! ça c’est la meilleure…! Ah ! le sacripant !

   - Il n’est peut-être pas encore arrivé ! suggéra le Tondu.

   - Allons donc ! s’écria Hector. Il est parti hier avant midi… Lyon n’est pas au bout du monde… C’est qu’il a menti, il a filé ailleurs !... Oui, oui… mais pourquoi ? »

   L’oncle d’Hector avait attendu jusqu’à dix heures du matin pour joindre par téléphone, à son travail, le père de la Guille. Mais celui-ci, très surpris, lui déclara que le garçon n’était pas revenu. Bien plus, dans une lettre arrivée le matin même il annonçait que ses Compagnons allaient le rejoindre et qu’il prolongeait son séjour à Sausset-les-Pins.

   Les quatre occupants de la Villa des Roses se trouvaient en face d’un problème qu’ils essayèrent de résoudre, chacun à sa façon, au cours du déjeuner.

 

2/   En quelques heures, cette affaire imprécise qui ouvrait la porte à toutes les hypothèses possibles, prit brusquement une tournure dramatique. Les événements se précipitèrent…

   Dans l’après-midi, les Compagnons et Mady aidés par Kafi, entreprirent, non sans difficulté, de reconstituer l’emploi de la Guille au cours e son séjour à la Villa des Roses, et de découvrir les personnes qu’il avait pu rencontrer.

   Il n’était pas question d’interroger l’oncle Hector, d’une humeur exécrable à cause de toute cette histoire ; d’ailleurs il allait à son chantier dans l’après-midi. Mais la tante Héloïse…

   Elle se prêta volontiers à l’interrogatoire que lui infligea Mady. Celui-ci fut promettre de ne rien dire à l’oncle. » Pour ne pas l’énerver avec cette affaire ! » précisa-t-elle.

 

Descriptif

Editions Hachette Bibliothèque Verte 182 année 1994 ISBN 2010151704, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 160 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser