SEVERAC Benoît – Tuer le fils

Réf: pt-mlbstf
5,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Cérisol fit la photographie du cahier d’écriture de Matthieu Fabas dont il venait de commencer la lecture, le mit sous scellés, et posa sur son bureau les deux pots de confitures subtilisés au domicile de Patrick Fabas. Officiellement, eux aussi faisaient partie de la saisie « pour les besoins de l’enquête », mais curieusement, il ne les enregistra pas comme pièces à conviction. Il se lécha les babines à la perspective de les analyser : les tests seraient gustatifs et il s’en chargerait, il ne comptait pas mettre les gars du labo dans le coup. Il réprima l’envie de s’y mettre sur-le-champ. L’heure n’était pas encore au sucré ; il fallait d’abord passer à table.

   Il fit un détour par les bureaux de la police scientifique, au rez-de-chaussée.

   - On va déjeuner au Chaudron ? proposa-t-il à Morteau.

   C’est là qu’il invitait ses collègues lorsqu’il avait besoin de leur tirer les vers du nez.

   Morteau, en tant que spécialiste des scènes de crime, était très sollicité ; s’il voulait le convaincre de se libérer, il fallait que Cérisol l’appâte avec du lourd.

   - Ils ont des rognons, personnellement…

   - C’est moi qui invite.

   - Dans ce cas.

   Il y avait une cafétéria au commissariat central, mais plus de cuistot depuis des années. Seul un distributeur proposait des sandwichs rachitiques et pas toujours frais, surtout en fin de semaine. Si bien que la plupart des policiers apportaient leur frichti à midi, ou mangeaient en ville.

 

2/   L’auteur

   Benoît Sévérac, né en 1966, a grandi aux pieds des Pyrénées puis est devenu toulousain à l’âge de 18 ans. Il a été tout à tour guitariste-chanteur, comédien, saisonnier agricole, gardien de brebis, restaurateur de monuments funéraires, vendeur de produits régionaux de luxe, professeur de judo, photographe dans l’armée de l’air, serveur en Angleterre, clarinettiste dans un big band de jazz puis co-fondateur d’une fanfare rock-latino-jazz… Il s’est formé à la dégustation de vin en alsace, est diplômé du Wine and Spirit Education trust de Londres et il enseigne aujourd’hui l’anglais à l’école vétérinaire de Toulouse. Il publie à la fois des romans pour les adultes et de la littérature jeunesse.

 

3/   Résumé

   Matthieu Fabas a tué parce qu’il voulait prouver qu’il était un homme. Un meurtre inutile, juste pour que son père arrête de le traiter comme un moins que rien. Verdict, quinze ans de prison. Le lendemain de sa libération, c’est le père de Matthieu qui est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais pourquoi Matthieu sacrifierait-il une nouvelle fois sa vie ? Pour l’inspecteur Cérisol chargé de l’enquête et pour ses hommes, cela ne colle pas. Reste à plonger dans l’histoire de ces deux hommes, père et fils, pour comprendre leur terrible relation.

   Derrière cette intrigue policière qu’on ne lâche pas, ce nouveau roman de Benoît Sévérac nous parle des sommes de courage et de défis, de renoncements et de non-dits qui unissent un père et un fils cherchant tous deux à savoir ce que c’est qu’être un homme.

 

Descriptif

Editions La manufacture de Livres année 2020 ISBN 9782358876070, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos légèrement passés et marqués, intérieur frais, tranches des pages un peu salies, livre broché d’occasion grand format de 14,3x20,3 cm, 288 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser