Flammarion

SMITH Mitchell – Rêves de flic

Réf: pt-fmsrf
5,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Daydreams »

Traduit de l’américain par Jean BONNEFOY

Extrait

1/   D’une source aussi inconséquente, Ellie ne retirait pas grand-chose. En trois années de Rebecca Platt, elle avait été en mesure de transmettre assez d’informations pour permettre à une Brigade d’Intervention anti-drogue de faciliter une arrestation mineure à La Guardia, affaire sans intérêt pour le Service – et, presque un an plus tard, de rapporter au bureau du patron (en la personne du capitaine Anderson) qu’un personnage important de la municipalité faisait l’imbécile avec une prostituée transsexuelle noire répondant au nom d’Audrey Walker, cette dernière information d’un intérêt manifeste pour le Service.

   En échange de ces maigres tuyaux, Ellie avait payé à Rebecca deux ou trois douzaines de repas, résisté à lui montrer son appartement de Roosevelt Island – Rebecca, qui se piquait de se mêler de décoration, montrait le plus vif intérêt pour la vie privée d’Ellie – et souffert d’innombrables suggestions concernant ses habites, ses bijoux (broches et autres) et ses finances. Un jour qu’elles étaient attablées à « L’Enseigne de la Colombe », Rebecca lui avait dit : »Je connais un mec qui paierait cinq cents billets, recta, pour passer une nuit avec une femme flic. Qu’elle ait de longues jambes, une vraie chatte blonde, il pourrait monter jusqu’à soixante-quinze. Bien sûr, t’es pas une pouliche – ça pendouille ici ou là. T’as quelques défauts… malgré tout, je te dis soixante-quinze. Je peux t’avoir ça… T’aimes l’argent ? » Rebecca, Ellie l’avait alors noté, avait une minuscule coquetterie jaune vif sur la pupille noire de son œil gauche. « Eh bien ? Qu’est-ce que t’en dis… ? »

 

2/   Résumé

   Une prostituée a été assassinée dans des conditions effroyables : on l’a retrouvée ligotée et bâillonnée sur une chaise, ébouillantée sous sa douche. Les autorités clament que ce crime horrible ne restera pas impuni.

   Dans ce cas, pourquoi confier l’affaire aux deux flics les plus inefficaces de la police new yorkaise ? Lui, c’est Tommy Nardone, un brave type, pas très futé, obsédé par sa petite fille handicapée, Marie. Elle, c’est l’ineffable Ellie, la rêveuse impénitente, peintre à ses heures, la cafouilleuse qui perd toujours les pédales au mauvais moment et serait depuis longtemps reléguée à la circulation si elle n’avait connu son heure de gloire en sauvant la vie d’un enfant dans une maison ravagée par un incendie, devant la caméra d’un journaliste.

   Alors, pourquoi ? C’est que la prostituée assassinée était une call-girl de luxe qui offrait ses services au gratin de la politique et que tout le monde n’a pas envie de livrer son assassin intact à la justice. Pendant qu’Ellie et Nardone mènent innocemment leur enquête, d’autres flics, beaucoup moins naïfs, de vrais tueurs, eux, tirent les ficelles dans l’ombre…

   Toute la brutalité d’un certain New York, de ses voyous et de ses flics, éclate dans ce roman policier à la fois cru et rêveur, qui commence par promener le lecteur d’affaire en affaire, de quartier en quartier, jusque dans la vie privée la plus intime de ses protagonistes, pour mieux braquer sur eux, au moment de l’extrême danger, un projecteur d’une violence et d’une cruauté impitoyables.

 

Descriptif

Editions Flammarion année 1988 ISBN 2080661485, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre broché d’occasion grand format de 15,3x24,2 cm, 420 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser