Le livre de poche

STEEMAN Stanislas-André – Crimes à vendre

Réf: pt-ldp2757
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Roman adapté au cinéma sous le titre « Le Furet »

Extraits

1/   Le docteur Dauvel-Juste referma avec précaution la portière de sa vieille Ford – cinq ou six proches voisins se réveillèrent en sursaut – et franchit d’un élan les trois marches du perron.

   « La paix, Blacky !! » lança-t-il, menaçant, tout en sonnant par deux fois.

   Le chien se tut. En revanche, on l’entendit qui tendait sa chaîne à la briser et raclait de ses fortes griffes le sol de terre battue.

   « Madame ? » dit le docteur Dauvel-Juste comme la porte s’ouvrait sur le hall d’entrée richement meublé.

   La femme qui venait de tirer le battant à elle ne prit pas la peine de lui répondre. Grande, maigre, l’air d’un oiseau de nuit dans ses vêtements noirs, elle se borna à désigner l’étage d’un imperceptible mouvement de tête.

   « C’est vous docteur ? » questionna Mme Chapuis de son lit-bateau, crème et blanc, où traînaient pêle-mêle un roman-fleuve aux pages non coupées, une boite de fruits confits arrivée de Nice le matin même, un éventail de dentelle noire et deux mains encore belles, ornées de bagues de prix. » Vous arrivez bien tard ! ajouta-t-elle, dolente.

   - Un cas grave. Je n’aurais pu faire plus vite », répondit brièvement le docteur Dauvel-Juste.

   Mme Chapuis avait conservé, en dépit de l’âge et de la maladie, des coquetteries de jeune fille.

   « Plus grave que le mien ? » insista-t-elle, ouvrant tout grand des yeux d’émail pareils à ceux des nombreuses poupées qui l’entouraient et dont chacune lui rappelait, ainsi qu’elle se plaisait à le dire, « une fête, une folie ou un homme. »

   Le docteur Dauvel-Juste rejeta brutalement au creux d’une bergère une vacillante Colombine :

   « Beaucoup plus grave. Un ulcère à l’estomac.

 

2/   Le 7 mars, Jean Mozart et Marcel Gasparin, postiers-trieurs, réussissaient à intercepter le cinquième avertissement du « Furet » au préfet de police plusieurs heures avant qu’il ne dût être normalement distribué. Ils interceptaient en outre trois plis similaires destinés à Paris-Matin, Paris-Midi et Paris-Minuit et faisaient porter le tout à la PJ ce qui donna lieu à une jolie empoignade téléphonique entre le directeur de ce dernier quotidien et le peu patient M. Hyacinthe, le premier reprochant au second de détourner de la correspondance privée, d’outrepasser ses droits et d’attenter à la liberté de la presse, le second lui répondant plus simplement qu’il en était un autre.

   Les quatre avertissements provenaient du bureau de poste de la place de la Bourse, le bureau 98.

   « A votre avis, cela prouve quoi ? demanda M. Poignant à M. Hyacinthe.

   - Rien, avoua franchement ce dernier. « Le Furet » n’est pas homme à poster régulièrement ses lettres au même endroit. Et même alors…

   - Il était donc vain d’entreprendre ces recherches ?

   - C’est selon. Un travail inutile peut avoir son utilité. L’opinion publique se passionne pour « Le Furet », flaire un mystère, s’attend chaque jour à des révélations : on ne nous pardonnerait pas de nous croiser les bras. »

   « Le Furet » écrivait, tant à la presse qu’à la police :

   Paris, ce 6

   Je vous préviens qu’un crime sera commis demain dans le XVIIIe arrondissement.

   Lancer un cri d’alarme collectif par radio, toucher les habitants du XVIIIe par une circulaire-express, leur imposer un couvre-feu, proclamer l’état de siège… Telles furent quelques-unes des solutions burlesques auxquelles Poignant songea sans y croire tandis qu’il lisait.

 

Descriptif

Editions Le Livre de poche 2757 de 1970, Assez Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x16,7 cm, 192 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser