Pocket/Presses Pocket

STRASSER Todd – La vague

Réf: re-p13797
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « The wave »

Traduit de l’américain par Aude CARLIER

Extraits

1/   Assise dans la salle du journal du lycée Gordon, Laurie Saunders mâchouillait le bout d’un stylo Bic. C’était une jolie fille aux cheveux châtains coupés court qui souriait presque tout le temps, sauf lorsqu’elle était préoccupée ou qu’elle mordillait un stylo. Ces derniers temps, elle en avait rongé des tonnes. En fait, il n’y avait pas un seul crayon ou stylo dans son sac qu’elle n’ait pas mâché nerveusement. Pour lutter contre le stress, c’était toujours mieux que la cigarette.

   Laurie balaya la petite salle du regard. Elle était remplie de bureaux, de machines à écrire et de tables lumineuses. A cette heure-ci, la rédaction du Gordon Grapevine, le journal de l’établissement, aurait dût être en pleine ébullition, les journalistes en herbe apportant la dernière touche à leurs articles et les maquettistes finalisant la mise en page du dernier numéro. Pourtant, à part Laurie, la salle était déserte. Et tout ça, pourquoi ? Parce que dehors, il faisait un temps splendide.

   Elle sentit le bout du stylo craquer entre ses dents. Sa mère l’avait mise en garde contre cette manie, lui prédisant qu’un jour un de ses stylos finirait par se briser dans sa bouche et qu’elle s’étoufferait avec. Seule sa mère pouvait sortir un truc pareil, pensa Laurie en soupirant.

 

2/   Ce qui se passa le lendemain stupéfia Ben. Pour une fois, ce fut lui qui arriva en classe après la sonnerie, et non ses élèves. Ce matin-là, il avait oublié par inadvertance ses notes et le livre sur le Japon dans sa voiture et dut courir au parking juste avant le cours. Tandis qu’il se ruait vers la classe, il imaginait déjà le bazar total qui l’attendait. La surprise fut de taille.

   Dans la salle, les cinq rangées de sept bureaux individuels étaient impeccables. A chaque bureau se tenait assis un lycéen bien droit, dans la position que Ben leur avait apprise la veille. Le silence régnait. Ben balaya la pièce du regard, mal à l’aise. S’agissait-il d’une blague ? Ici et là, certains réprimaient un sourire, mais ils étaient en minorité face au nombre de visages sérieux regardant droit devant d’un air concentré. Quelques-uns lui lancèrent des regards interrogateurs, attendant de voir s’il irait plus loin encore. Le devait-il ? C’était une expérience tellement hors normes qu’il était tenté de poursuivre. Que pouvaient-ils en apprendre ? Et lui-même, qu’en retirerait-il ? L’appel de l’inconnu fut le plus fort, il se devait de découvrir où tout cela les mènerait.

 

3/   Résumé

   Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970. Pour faire comprendre les mécaniques du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : » La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.

   Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leur conscience et mettre fin à la démonstration ?

   « Ce best-seller, qui est devenu un manuel d’histoire en Allemagne et bientôt un film, souligne qu’il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain. » Philippe Vallet – France Info

 

Descriptif

Editions Pocket 13797 année 2009 ISBN 9782266185691, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 224 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser